BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

vendredi 13 juin 2014

LE LOUP MOBILISE

Une position commune des éleveurs face à la prédation

L'association Eleveurs et Montagnes a réuni des représentants des associations, syndicats et groupements d'éleveurs français à Sisteron, ce vendredi 13 juin. Ils annoncent un durcissement inévitable de leur position à court terme face à l'apathie des instances gouvernementales et à l'augmentation du nombre d'attaques

Syndicats, associations et groupements d'éleveurs ont répondu à l'invitation de l'association Eleveurs et Montagnes et se sont réunis à Sisteron, ce vendredi 13 juin, pour déterminer une stratégie commune sur le dossier de la prédation du loup en France. A l'issue de la réunion, ils ont fait la déclaration commune suivante : « Le durcissement de la profession à court terme est inévitable au vu de l'apathie des instances gouvernementales et de l'augmentation des attaques de loups. Nous demandons aux ministres de l'Agriculture et de l'Environnement de nous recevoir au plus tôt.
Nous demandons au député Christophe Castaner de tenir son engagement de désigner immédiatement un expert juriste indépendant pour étudier les conséquences d'une sortie du loup de la convention de Berne et de la directive Habitat.
Aucun compte-rendu du Groupe National Loup n'est adressé aux participants. Nous demandons que tous le reçoivent pour validation. Le GNL doit intégrer toutes les associations représentant des éleveurs, comme elle le fait pour les associations écologistes. Nous demandons que l'association Le Cercle notamment en devienne membre.
Nous exigeons d'être entendus par la plateforme européenne qui a été créée le 10 juin, sans concertation avec les éleveurs, de faire partie du groupe de travail qui va être mis en place, sans avoir à se soumettre à se soumettre à un accord de cohabitation, et d'être reçu par le commissaire européen, M. Potocnik.
Nous demandons que toutes les aides à la protection et les indemnisations soient financées sur le budget du ministère de l'Ecologie et non de l'Agriculture, et que la MSA prenne en compte la détresse et la souffrance psychologique des éleveurs. Nous refusons qu'on impose encore à la profession de nouveaux moyens de protection qui ont montré toute leur inutilité ou des chiens aussi inefficaces que dangereux. Nous serons solidaires de toute personne mise en examen pour avoir abattu un loup. »
Etaient représentés la Confédération paysanne, le Coordination rurale, la Fédération des Acteurs Ruraux, les Jeunes Agriculteurs 04, le MODEF, Syndicat ovin des Vosges, l'association Le Cercle, l'association Solidarité Pastorale, l'Association des éleveurs et bergers Vercors, Drôme, Isère, Bio Provence. Assistaient également à la réunion des groupements d'éleveurs et éleveurs venus de toute la région PACA, de la Drôme, l'Isère, la Lozère, des Vosges et de la Haute-Marne.
http://www.eleveursetmontagnes.org/actualite/13-actualite/1048-reunion-des-associations-et-groupements-deleveurs-a-sisteron


APPEL A MOBILISATION!
Le loup,le problème de tous...
Le loup a à nouveau attaqué en Ardèche!
2 attaques à St Etienne de Lugdarès, le 5 juin
2 attaques sur Lachamp Raphaël et Laviolle, le 8 juin (suspicion de
loup)
La présence et le développement du loup sont le résultat d’engagements
politiques qui ont favorisé son expansion. Aujourd’hui c’est donc à nos
responsables politiques d’agir et de tout mettre en œuvre pour régler ce
problème.La priorité de l’état est de faire des économies. La priorité des éleveurs est de produire.
 Sans le loup, les uns économiseraient plus de 12 millions d’euros, et les autres pourraient faire leur métier «normalement
».
Les responsables syndicaux FDSEA, Jeunes Agriculteurs et Syndicat Ovin de l’Ardèche appellent 
à la manifestation le:

Lundi 16 juin 2014 à 14h00 devant la Préfecture à Privas!


Au 31 mai 2014, les Alpes-Maritimes ont subi 222 attaques de loups contre 165 l'an dernier, à la même époque. La population de loups est en augmentation de 19% et ce département concentre 40% des attaques recensées en France. 
Ces chiffres ont été annoncés hier en comité départemental loup 06. Décision a été prise de procéder à la sécurisation juridique des chasseurs en battue et d'augmenter le quota de loups à abattre si les 24 prélèvements sont atteints, suite à ces chiffres particulièrement alarmants.




VILLE DE FOIX AUSSI:

Face à la recrudescence des attaques de grands prédateurs (ours, loups, vautours fauves…), une grande manifestation sera organisée, à l’initiative des syndicats agricoles et avec le soutien de la Chambre d’Agriculture et d’Ariège Ruralité, le samedi 28 juin 2014 à Foix.

La Fédération Départementale des Chasseurs de l’Ariège, associée à cette contestation, souhaite la mobilisation du plus grand nombre.

Le départ de la manifestation aura lieu à 10 heures à Foix au Champ de MARS.

https://www.facebook.com/events/747746801943469/

11 commentaires:

  1. Les citoyens français seront très vigilants vis à vis des actions du pastoralisme extremiste.

    Le loup est une espèce protégée et nous ne voulons pas la voir disparaitre.
    Les chiffres ont parlé : les loups ne sont responsables que de la mort de 0.1% des moutons dans les Alpes ? Où va t'on ? Face à des éleveurs extremistes qui crient au loup pour se faire indemniser il faut des sanctions fortes. Autour de vous appelez au boycott des produits ovins originaires des Alpes.
    Ils ne passeront pas !

    RépondreSupprimer
  2. Les intégristes font parler les chiffres. Comparer la mortalité due aux loups dans les alpes 4579 ovins et caprins victimes avec l'ensemble du cheptel ovin et caprin de France , la marque de la malhonnêteté écologiste.
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/les-ecologistes-font-parler-les-chiffres_17.html
    Il fallait oser, mais cela nous montre l'ampleur de la perte de libre arbitre des écologistes, leur position face à la détresse des éleveurs et leur mépris envers la population à laquelle s'adresse le message!
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/06/loup-pas-question-de-changer-la.html

    " Autour de vous appelez au boycott des produits ovins originaires des Alpes."
    Préférez du mouton issu d’Angleterre qui exploite le gaz de schiste, ou de nouvelle Zélande ou les bergers n'ont aucune protection sociale et vivent comme au moyen age! L'idéologie des écologistes n'a d'égale que celle des dictatures les plus noires de notre histoire!

    Qu'en est il des indemnisations, largement en dessous de la réalité des pertes, qui ne prennent pas en compte le stress du berger, les avortements ou le refus de chaleurs?
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/02/leleveur-nest-pas-contant-de-toucher-la.html

    RépondreSupprimer
  3. Le pastoralisme oui mais pas à n'importe quel prix. On ne devrait pas indemnisés les animaux qui étaient sans surveillance. Hé oui ! Le loup ne fait qu'apparaitre les graves carences du pastoralisme : animaux abandonnés, malades, errant sans surveillance etc etc....

    Le loup va redynamiser le pastoralisme : emploi de bergers, aide bergers etc

    Seuls les pseudos éleveurs de pacotille disparaitront, les vrais amoureux de la nature et de la biodiversité resteront.

    Le loup finalement est le meilleur allié du berger, sa présence permet d'irriguer financièrement un secteur à bout de souffle. Merci Canis Lupus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chiffre de la ddtm du 06 : dans ce département, 100 % des troupeaux attaqués sont protégés.
      les protecteurs des loups peuvent continuer à palabrer, les éleveurs sont sur le terrain, armés, et excédés. nous verrons bien.

      Supprimer
  4. Alors après les écologistes font parler les chiffres, voici les écologistes ne savent plus sur quel pied danser.

    Les élevages qui subissent la prédation ne sont pas a bout de souffle mais au contraire sont ceux qui se portent le mieux:
    Contrairement à l'affirmation des pros loups, selon lesquels "toute la filière ovine est en crise", c'est encore une des nombreuses contradictions, chères aux écologistes qui n'hésitent pas à mettre dans le même panier tous les élevages de la filière ovine, pour justifier leurs fantasmes.
    Or c' est loin d’être le cas, comme le dit le porte parole de l’agneau de Sisteron :

    "L’agneau de Sisteron se porte bien. Tellement bien, que la progression continue, ces trois dernières années, des agneaux présentés au label, labellisés puis vendus a atteint le plafond de l’offre. L’heure est donc à la réflexion pour les coopératives qui devront trouver des solutions pour remonter l’offre d’agneaux, ce qui revient à trouver de nouveaux éleveurs."

    Par ailleurs, l’agneau Label Rouge s’exporte et gagne des parts de marché dans la région languedocienne jusqu’à taquiner son homologue du Quercy sur les terres aveyronnaises.

    La filière ovine d'animaux de qualité manque d'agneaux et d'éleveurs:
    http://www.lafranceagricole.fr/cours-et-marches-agricoles/elevage/ovins/peu-d-apports-79152.html

    Cela confirme la perte de libre arbitre des défenseurs du loup pour qui seul compte la réalisation de leurs fantasmes!

    Avant de faire l'apogée des indiens d'amèrique, on les a d'abord exterminés, histoire de s’approprier leurs terres!

    RépondreSupprimer
  5. De même que les défenseurs du loup attestent que le métier de berger est en voie de disparition, pratiqué par des personnes vieillissantes qui ne seront pas remplacées, on peut lire dans le dernier recensement:
    Les résultats du dernier recensement agricole attestent du fait qu’en région PACA, la
    chiffrescles-population des éleveurs est plus jeune que dans les autres productions agricoles, et que les installations sont plus nombreuses dans ce secteur en valeur relative. Cette dynamique se traduit par une meilleure résistance des filières animales au cours des dernières années par rapport à d’autres régions françaises. source "la maison de l'élevage"

    une autre approche de la complicité malsaine des "défenseurs du loup" qui font parler les chiffres
    cette préoccupation exclusive de l’intérêt pour les prédateurs explique pourquoi les écologistes ne seront jamais capable de mettre en place une politique de réelle cohabitation avec les éleveurs. C'est certainement la frénésie de ses défenseurs qui condamnera le loup!
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/01/les-ecologistes-font-parler-les-chiffres_17.html

    RépondreSupprimer
  6. Vous dites : "Les élevages qui subissent la prédation ne sont pas a bout de souffle mais au contraire sont ceux qui se portent le mieux"

    Vous voyez bien que le loup n'a pas d'impact négatif sur le pastoralisme ! Au contraire sa présence crée de l'emploi dans le secteur : bergers, aide bergers, éleveurs de chiens de protection etc...

    Le loup vivifie le pastoralisme et le redynamise. Il est symbole de productions de qualité dans le respect d'une biodiversité riche. En créant un label loup vous attirerez des consommateurs prêts à investir dans le symbole d'une nature préservée.

    Bravo le loup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après les écologistes font parler les chiffres, après les écologistes ne savent plus sur quel pied danser, voici les écologistes font feu de tout bois.
      Ce coup ci, la réplique se passe de tout commentaire.
      Traduction: "En acceptant de nourrir le loup vous vous hisser au niveau des écologistes qui ont perdu tout sens des réalités, je cite un des fer de lance du mouvement :" « Cruel ou pas, je suis toujours plus persuadé de la nécessité d'une sélection et je m'étonne qu'on prenne tant de peine pour les débiles mentaux ou les drogués par exemple. »
      (Expansion et nature, op. cit.) "

      Supprimer
    2. Sans le loup personne ne parlerait du pastoralisme qui déclinerait, il n'y aurait pas tous ces financements de la France et de l'UE.

      Merci le loup !

      Supprimer
    3. Comme d'habitude, les écologistes mettent un point d'honneur a montrer qu'il n,e sont plus libre de leurs pensées.
      Avec ou sans le loup, vous pourrez constater sur les 17 pages consacrées aux entreprises subventionnée's en France, que les éleveurs ne touchent qu'une petite partie des aides. Aides justifiées par le Grenelle de l'environnement: je cite :
      " Enfin, l’agriculture de montagne, avec un certain nombre de spécialités parmi les plus réputées, contribue au renom de la production agricole et alimentaire française et à la richesse nationale.
      Nul ne conteste l’intervention de l’Etat, puis celle de l’Europe (sauf les dictatures écologistes) depuis plus de 30 ans. L’approfondissement de la politique de développement durable apporte une nouvelle légitimité aux aides à la montagne, qui « rémunèrent » les externalités positives de l’entretien de la nature, de la biodiversité et des paysages par l’agriculture et la forêt, dont la contribution aux équilibres sociaux, économiques et écologiques en montagne est tout à fait essentielle et dépasse le seul cadre géographique de la montagne. "
      On s'aperçoit ici qu'une décision prise démocratiquement va forcement à l'encontre des idées intègristes.

      Supprimer
  7. tous les commentaires des pro-loups sont les mêmes depuis bien longtemps, leurs fausses argumentations sont dénoncées, leurs commentaires insultants, mais la réalité du terrain est bien plus grave : à force de d'inertie gouvernementale et de protection accrue, les loups sont en expansion et les attaques exponentielles.
    résultat : la situation des éleveurs n'est plus tenable. n'ayant rien à perdre, ils sont armés et iront jusqu'au bout.
    je ne suis pas sûr que les responsables mesurent vraiment ce qui est en train de se passer dans les montagnes, cette situation pourrie va exploser, et j'espère que seuls les loups en feront les frais.

    RépondreSupprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer en tant qu'anonyme. Merci de mettre un pseudo en cas de conversation suivie.