BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

vendredi 26 juillet 2013

DU NOUVEAU DANS "CHIENS ERRANTS OU LOUPS?"

Dégâts de chiens divagants et de prédateurs sauvages hors zone à loups

Résultats d'enquêtes sur 7 territoires d'élevage

Par BRUNSCHWIG G. (1), BROSSE-GENEVET E. (2), DUMONTIER A. (3), GARDE L. (4)
(1) UR-EPR (soutenue par l'INRA), Enita Clermont, BP 35, 63370 Lempdes
(2) SUAMME, 35 av. Vincent d'Indy, 30100 Alès
(3) CRA Franche-Comté, Valparc, Espace Valentin Est, 25048 Besançon cedex
(4) CERPAM, Route de la Durance, 04100 Manosque


Dans le cadre de travaux menés en commun pour mieux comprendre l'état de la prédation hors présence de loup, le Centre d'Etudes et de Réalisations Pastorales Alpes Méditerranée (CERPAM), le Service Inter-Chambres d'Agriculture Montagne Elevage du Languedoc Roussillon (SIME-SUAMME), la Chambre Régionale d'Agriculture de Franche-Comté et l'Ecole Nationale d'Ingénieurs des Travaux Agricoles de Clermont Ferrand (Enita Clermont) ont souhaité approfondir la question de la prédation due aux chiens divagants dans quatre régions françaises (Provence Alpes Côte d'Azur, Languedoc Roussillon, Auvergne et Franche-Comté), soit trois massifs (Alpes, Massif central, Jura


Les fréquences annuelles d'attaque de chiens sont de 0,11  , 0,15    , 0,36   , 0,12   , 0,13   , 0,11 et 0,41  , et les taux de prédations sont de 0,31   , 0,27   , 0,29    ,0,05    0,17, 0,24  , et 0,33   , respectivement pour les Monges, le Lubéron oriental, le Lubéron occidental, les Cévennes, le Larzac, le Livradois et le massif du Jura.

 Pour un troupeau, La fréquence d'attaques de chiens est en moyenne de 0.20, soit une attaque tous les 5 ans. Le taux annuel de prédations s'établit en moyenne à 0.26%, soit 1 victime par an pour un troupeau de 400 têtes. La densité ovine n'influe pas de façon marquée sur le taux de prédation, du moins pour les bassins d'élevage ovin ayant plus de 10 ovins/km². Le taux de prédation semble en revanche s'accroître lorsque la densité ovine est très faible. Chaque attaque de chiens provoque la perte de plusieurs ovins (de 1,6 à 22,9) et perturbe de manière significative le comportement du troupeau.
Ces attaques sont essentiellement diurnes et les chiens sont repérés et identifiés dans près de 89% des cas.

Les éleveurs du massif du Jura sont de plus victimes de la prédation exercée par les lynx, les renards et les corbeaux freux. Pour ces trois prédateurs, les fréquences d'attaque sont respectivement de 0,45    0,11    et    0,27    les taux de prédation sont respectivement 0,15    0,03    et 0,07. 


Les attaques de chiens ont lieu le jour dans 75% des cas, ce qui marque une différence notable avec les attaques de loup essentiellement nocturnes. Enfin les attaques de chien sont recensées pour moitié en automne (48%) et pour le reste à part égale entre printemps (16%), été (18%) et hiver (14%).


Plus de la moitié des attaques (cf. tableau 4) sont le fait de chiens de voisinage (51%) ou de chiens de chasse (36%). Les chiens de touristes, souvent montrés du doigt ne représentent qu'une petite part des attaques recensées (7%). Quant aux cas attribués à des " chiens errants ", au sens d'un animal sans maître(Charmettant et Dimanche, 2006), ils sont très rares (1%). Chaque attaque de chien provoque en moyenne la perte de 6,7 animaux. Ce chiffre moyen englobe toutefois de fortes disparités par territoire (de 1,6 dans les Cévennes à 22,9 dans les Monges) et par type de chien responsable (de 4,0 pour les chiens de chasse à 9 ou 10 pour les autres types)


 Ces observations restent donc très en-dessous des chiffres annoncés par les défenseurs du loup

A noter que en 2012, sur 2092 constats demandé en zones loups, 1874 on été attribués au loup, la différence non reconnue loup représentant un taux de prédation en totale cohérence avec l'étude ci dessus

Comment expliquer que des intégristes comme Férus puissent affirmer que "sur les 5779 victimes reconnues loup, la moitié sont dues a des chiens" . Comment imaginer une telle augmentation de la prédation par les chiens uniquement dans les territoires ou le loup est présent ? Et pourquoi demandent  t'il la mise en place en de mesures de protections, puisque ils affirment que la prédation loup est insignifiante? Aucun éleveur n'ayant éprouvé le besoin de mesures de protection pour se parer des infimes attaques de chiens (risque : une attaque tout les 5 ans et les chiens identifiés dans 89% des cas, donc les éleveurs mieux indemnisé par les assurances dans 89% des cas)



TOUT LE RÉSUMÉ COMPLET 

ET AUSSI MON ANALYSE

EN ESPAGNE, LA FONDATION POUR LA PROTECTION DES ANIMAUX SAUVAGES
arrive a cette conclusion : Après quinze ans de travaux menés par le FAPAS dans le contrôle de la faune, il n'a pas été détecté dans les principales zones de montagne des Asturies, la présence de chiens errants ou sauvages

Témoignage de Jacques Courron, éleveur de 400 brebis dans les Alpes-Maritimes, 34 ans
Le loup est en train de tuer mon exploitation. Je ne peux plus faire mon travail d’éleveur. Chaque année, le nombre de femelles qui naissent sur mon exploitation me permet juste de remplacer celles tuées par les loups. Lors des premières attaques chez moi, dans les Pré-alpes de Grasse, ils nous avaient dit que c’était des attaques de chiens, mais avec mon expérience sur ma zone d’estive, je savais bien que c’était des loups, les constats l’ont vite révélé !

VOILA, PAS DE SUPPOSITIONS PARTISANES COMME NOUS ONT HABITUES LES INTÉGRISTES? SEULEMENT DES ETUDES PAR DES SCIENTIFIQUES DE DIFFÉRENTS HORIZONS! et des témoignages de gens qui vivent la situation, contrairement aux écologistes  qui ne distillent que de l'idéologie. "Prendre ses envies pour des réalités"

et derniere nouvelle : Un ou plusieurs loups ont attaqué la semaine dernière les chiens (des patous notamment) d'un berger du Val d'Entraunes, dans le nord du département. Sur les sept chiens, six ont été mis hors d'état de protéger son troupeau qui a également subi quelques pertes. a lire dans
 http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/09/02/97001-20130902FILWWW00559-des-bergers-veulent-tuer-24-loups.php

8 commentaires:

  1. C'est clair et net et au moins on ne peut pas nous accuser de faire de la désinformation ... Belle action hier de nos amis éleveurs à Saint-Lary en Ariège contre la présence de l'ours et les dégâts qu'ils occasionne aux troupeaux . Malheureusement l'effarouchement n'aura que peu d'effet sur l'ours .

    RépondreSupprimer
  2. NOUVELLE ATTAQUE D'UN TROUPEAU DANS L'AUBE ! A Lignol le château un petit groupe de béliers ( 120kg en moyenne ) vient de subir une troisième attaque . Bilan : un blessé et un mort égorgé , les cotes sectionnées , et les viscères consommés . Du côté de la sous préfecture de Bar-sur-Aube c'est le silence " il n'y a rien à dire " . Ils n'ont encore pas la preuve qu'il s'agisse de loup et j'ai bien l'impression qu'ils ne sont pas pressés de dire la vérité . Il s'agit sans doute d'une belette alors ! Elle sont très agressives par ces temps orageux ... PFF !!! De qui se moque t'on ?
    A lire dans l'Est-eclair du 31 juillet . " un élevage déjà attaqué trois fois " . Ange gardien du 10

    RépondreSupprimer
  3. Ceux qui continueront bêtement a soutenir "CE SONT DES CHIENS ERRANTS" en seront pour leur frais. Doit on leur pardonner car ils ont totalement perdu leur libre arbitre et par voie de conséquence toute dignité et ne sont plus digne de représenter quelque tendance que ce soit car trop facile a manipuler!

    RépondreSupprimer
  4. ben en 1987 en Isère mon voisin avait des moutons qu'il mettait dans sa bergerie pour avoir vu traîner des chiens et je vous passe ses commentaires . Faudrait peut-être laisser parler ces éleveurs là, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne ne nie les attaques de chiens sur les troupeaux, mais elles n'ont rien a voir avec le fréquence et le stress causés par les attaques de loup.
      les chiens sont identifiés dans 89% des cas!
      Que ce soit chez nous, en Italie, Espagne Norvège ..... depuis l’apparition des loups plus question de laisser les animaux passer la nuit dehors en période de canicule. La prédation par les chiens étant insignifiante, les éleveurs pouvaient se permettre de différencier plusieurs lots en fonction des besoin (gestation, allaitement, repos, reproducteurs...). Un méthode d'élevage permettant de proposer des produits correspondant a la demande. aujourd'hui avec le loup tout ceci est remis en question ainsi que le cahier des charges pour les agneaux AOC et labell.

      Supprimer
  5. ben entre 1986-87 en Isère mon voisin éleveur de moutons les a mises en bergerie pour avoir repéré des chiens et je passe les commentaires , faudrait peut-être re donner la parole aux anciens éleveurs ???

    RépondreSupprimer
  6. la vie d'un éleveur c'est peut-être autre chose que de laisser son troupeau paître comme en son appartement ? en Floride ils ont des milliers d'alligators à leur porte...?? Pourquoi a-ton "besoin" de troupeaux si grands ? pour la consommation ? pour le fric (on aime ses enfants ? donc on veut leurs léguer quoi ? une planète poubelle ou un gros compte en banque ?) ? pour le fric ...on peut envisager de produire autre chose autrement ? le problème des éleveurs il est ailleurs non ? ça me fait pitié de lire la dimension donnée à une poignée de prédateurs sauvages quand après je lis ça ( et peu importe les journaux j'ai pris où j'ai trouvé une facilité de lecture pour ce niveau de réflexion ) :http://www.marianne.net/ex-inspecteur-services-veterinaires-raconte-horreur-abattoirs-100242946.html
    bonne lecture .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Pourquoi a-ton "besoin" de troupeaux si grands" la moyenne des troupeaux en région paca la plus touchée est de 400 brebis. Aux USA ou en NZ jusqU'A 50 000 têtes

      "pour le fric": les éleveurs traditionnels sont ceux qui gagnent le moins et les seuls qui sont victimes des loups.

      "on peut envisager de produire autre chose autrement" En France, 84 % des surfaces classées en " haute valeur naturelle " correspondent à des zones d'élevage en plein air. CNRS
      le pastoralisme durable dans les écosystèmes de grands pâturages libres / …/ préserve la fertilité des terres et le carbone présent dans sol, et contribue à la régulation de l'eau et à la conservation de la biodiversité. Les autres avantages qu'il présente se trouvent sous la forme de produits alimentaires de grande valeur. PNations Unis pour environnement.

      Les éleveurs ne sont pas responsables des méthodes appliquées dans les abattoirs.

      Supprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.