BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

lundi 1 avril 2013

APPEL AU SECOURS


JOUFFREY Anita
Bergère à l'alpage de La Périoule 38
Massif de Belledonne Nord
Le 9 août 2007

Objet : Appel au secours
source

Je me permets d'attirer votre attention sur une situation qui va aboutir à un drame si personne ne fait rien.Depuis le 15 Juin que nous sommes arrivés sur notre alpage, situé dans le massif de Belledonne, notre troupeau de brebis subit quasi quotidiennement les attaques d'une meute de loups.
Malgré l'application des mesures de protection préconisées par l'administration - parc de nuit, chiens de protection (4), éclairage, tirs d'effarouchement et une présence humaine nuit et jour dans le troupeau- nous avons à déplorer cette année : 9 attaques meurtrières, 45 brebis tuées, 45 disparues et actuellement 8 brebis blessées et en souffrance qui attendent depuis le 5 août d'être achevées par une personne assermentée, mon mari n'étant plus en état psychologiquement de terminer le travail des loups [ au 10 septembre le troupeau a subi 25 attaques]
Depuis 9 ans que cet animal a été réintroduit sur notre alpage, nos conditions de vie se dégradent d'années en années pour devenir des conditions de survie.Depuis l'âge de 14 ans mon époux, fils et petit fils de berger, exerce cette profession qui exige 4 à 5 mois d'estive.
Alors que tout est fait pour l'amélioration de la vie urbaine (climatisation, chauffage, transport, 35h, etc…) ici en alpage, nous nous contentons de peu mais dignement et dans le respect. Ces dernières années nos conditions de vie n'ont jamais été aussi misérables et bafouées, dignes de l'homme des cavernes !Nous sommes contraints de rester dehors jours et nuits, par tous temps pour limiter, en vain, les attaques. Nous vivons dans le stress permanent de celles-ci qui se produisent même en plein jour, ainsi que les attaques psychologiques des pro-loups (voir copie jointe), menaces téléphoniques et médisances de toutes sortes (voit internet).
Supporteriez-vous que l'on martyrise votre animal domestique sous prétexte qu'on vous le paie au prix de " la viande " et qu'on vous le laisse agonisant à vos bons soins pour l'achever, et ce, plusieurs fois par semaine, d'années en années ? Ajoutez à cela que dans cet exemple votre animal n'est pas votre gagne pain.Deux rapports parlementaires ont été établis sur notre alpage, concluant à l'incompatibilité entre le loup et le mouton. Pourquoi ?
Depuis les premières attaques nous appelons au secours face à cette situation récurrente ; qui nous entend ?Ce matin encore, au lieu d'aide, on nous a envoyé Mr Blin [représentant de la DDA 38] pour effectuer un énième rapport sur l'application des mesures de protection.
Nous faisons notre part de ce contrat que l'on nous a imposé, qui fait l'autre part ?Ou sont les droits de l'homme dans cette situation ?Humainement cela devient de la non assistance à personne en danger.Quel être humain peut accepter à notre époque d'être traité de la sorte et rester impassible ?Quand on est en train de perdre le fruit de toute une vie de travail et face au mépris et à l'abandon d'instances censées protéger l'homme et lui permettre de travailler dignement, la raison peut basculer du jour au lendemain et mener à des gestes irréversibles.Je fais ce courrier pour ne plus m'entendre dire " nous n'étions pas au courant de votre situation ", si malheur devait arriver.
Aujourd'hui 9 août, il neige, il y a du brouillard et il fait un vent glacial. Depuis 2 jours mon mari cherche une partie du troupeau que les loups ont pourchassée. Il est parti depuis ce matin avec son chien vers 7 heures, il est 18h il n'est toujours pas revenu. Quand il rentrera à la nuit, trempé et transi de froid, il n'aura pas droit à une douche chaude ni à un bon lit. Il soupera et ira se reposer sous une toile de tente toute détrempée, à côté du troupeau.

Anita Jouffrey


Pour la seconde fois de cette estive, je vous adresse un courrier.
Hier, mardi 4 septembre, comme tous les jours, j'ai gardé les moutons avec mes deux chiens, Paris et Bimbo. Pour nous les bergers, nos chiens sont nos compagnons de tous les instants. Ils travaillent toute la journée, nous aident à regrouper, à conduire ou à aller chercher les brebis qui s'égarent dans des falaises où on ne serait pas capable d'aller les chercher. Ils sont attentifs à nos moindre gestes ou regards…

Cette nuit les loups sont venus. Après avoir marché toute la journée avec nos chiens, nous n'avons pas pu dormir un seul instant, tant les loups se sont acharnés autour du troupeau, les chiens patous les ont repoussés à plusieurs reprises.

Un lieutenant de louveterie [mandaté par le préfet] est venu passer la nuit avec nous dans le cadre des mesures de défense du troupeau. Vers 3 heures du matin, on a entendu un coup de fusil puis une bête hurler. Le louvetier venait par erreur de blesser Bimbo. Pour le remercier de tous les services rendus, on lui a mis une balle dans la tête pour abréger ses souffrances.

Aujourd'hui je pleure mon ami Bimbo, demain ce sera peut-être un de mes fils ou mon mari, ou ma fille qui prendra une balle perdue…

Jusqu'où faudra-t-il en arriver pour que tout cela cesse ?


Anita Jouffrey



Aujourd'hui je pleure mon ami Bimbo, demain ce sera peut-être un de mes fils ou mon mari, ou ma fille qui prendra une balle perdue…

Jusqu'où faudra-t-il en arriver pour que tout cela cesse ?


Anita Jouffrey

Jusqu'où faudra-t-il en arriver pour que tout cela cesse ?



commentaires:
Lorsque l'ourse Franska se fait renverser par un voiture de l'armée, on déplace la cellule criminelle de la Gendarmerie et le parquet ouvre une enquête

Dans les Bauges, un berger tire un loup croyant que c'est un chien "bizzarre" et se retrouve au tribunal... deux ans après. 


Ici, dans Belledonne, c'est un louvetier qui tire un chien au lieu d'un loup... la SPA, l'ONCFS, etc ... iront-elles au tribunal pour défendre le chien et sa propriétaire ?



La réponse du ministre, à l'époque, ne fait que rappeler les mesures légales qui visent à protéger les loups et non les bergers. Le "tir de défense" évoqué ne permet qu'à un garde d'être présent la nuit avec un fusil de chasse et non une carabine...Jamais le plan de prélèvements autorisés des loups n' a été atteint, pendant ce temps les bergers sont au tribunal pour les patous qui importunent les promeneurs citadins qui eux, ne doivent subir aucune contrainte, et ils quittent un à un les alpages. Quelle belle victoire pour la biodiversité


L'article en entier


l'article sur le nouvel obs


1 commentaire:

  1. Le loup a déjà causer beaucoup de dégats.
    Ca ira en s'empirant et il faudra bel et bien un jour ,l'éradiquer a 100% comme l'avais fait les anciens.

    RépondreSupprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.