BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

lundi 14 octobre 2013

CAMPAGNE D'INTOXICATION POUR LA DEFENSE DU LOUP

"Campagne pour la connaissance et la protection du loup",
éditer par l'association pour la protection des animaux sauvages
voici une réponse point par point, bien plus objective que la propagande discriminatoire et souvent diffamatoire, qu'ils étalent sans états d'âme
Les textes en gras sur fonds jaune et soulignés sont copiés sur le manifeste


Depuis 1992, le loup italien est revenu spontanément recoloniser les Alpes
Première ligne, premier mensonge :
Faux, comme le précise l'article dans Marianne du 28 septembre "ENQUÊTE ECOLOGIE" page 64. En réalité, un petit groupe de fonctionnaires et de militants (gageons que vous en étiez?) savait bien avant 1992 que le loup était là! Un loup avait déjà été abattu en 1987, mais chut comme dit dans le titre de ce 1er chapitre ; LE LOUP VICTIME DE LA DÉSINFORMATION

 il n’a pas été réintroduit.
"Avec les écologistes toutes les folies sont possibles lorsqu'il s'agit de grands prédateurs, notamment de loups. Gilbert Simon (adulé dans les milieux de l’écologie,  il a usé et abusé de sa position dominante dans les sphères gouvernementales de droite et de gauche pour favoriser son idéologie de l’écologie profonde avec pour aboutissement le tout sauvage) avait bien reconnu en 2003 devant une commission parlementaire que des lâchers clandestins (néanmoins connus de lui.... curieux !) avaient été réalisés dans les années 1980 dans les Landes"
petite anecdote : C'était en 1972 dans le parc Monceau. Un cabaretier avait acheté un "chien" pendant ses vacances puis au bout de quelques mois le "chien" s'est échappé et s'est retrouvé dans le parc. Comme il était agressif, il a été capturé et le vétérinaire de la SPA a vu que c'était en fait un loup. 

En 2013, l’estimation de la population française est  d’environ  250  individus.   
Que penser de cette information alors que 250 loups c'est le chiffre officiel fin 2011 : "On a environ 20 % d'accroissement annuel".
Fin 2012 le chiffre officiel du loup est de 250, aujourd'hui le chiffre officiel du loup est de 250????
 Au cours de la réunion de l'ONCFS, le 2 juillet 2013, il a été décrété 240 loups (ce chiffre sera envoyé à Bruxelles) alors que les attaques depuis 2011 sont en très fortes hausses malgré les mesures de protection beaucoup plus nombreuses qu'en 2011!!!

Le loup une espèce qui s'autorégule :  Il n’y a donc aucun risque de le voir “pulluler”.
Sa population augmentera jusqu'à éradication des élevages extensifs respectueux de la nature au profit des élevages industriels. Ensuite devant le manque de proie facile, et en attendant que sa population ne diminue, il lui restera les chevaux  5 en 2012 , les bovins, 49 en 2012, les chiens, 5 en 2012 , puis les humains, en particulier les enfants et surtout les ruraux, pécheurs, promeneurs....


Le  loup  n’est  pas  un  animal  dangereux  pour  l’homme  :  il  fuit  à  son approche   
De nombreux témoignages démontrent le contraire. Tel ce restaurateur à Turini qui observe les loups piller ses poubelles, ou "A 8h30, les compteurs lèvent le camp. Mes collègues du secteur s'installent de façon à bien voir tout le versant  et  je monte en direction de ce petit bois. L'animal (le loup) qui était couché sur une petite croupe part lorsque j'arrive à 20m. On le suivra ensuite jusqu'à 9h45 pour le perdre alors qu'il s'est installé dans un nouveau bosquet d'aulnes."http://www.ecrins-parcnational.fr/actus/54/495-un-loup-observe-au-lautaret.html 
Dans le temps, les loups étaient chassés, poursuivis, empoisonnés et effectivement avaient peur de l'homme, mais qu'en est-il aujourd'hui ? Des centaines de personnes témoignent de l'avoir approché sans qu'il ne s'en inquiète. Toutes les études montrent que les attaques de loup sur l'humain sont le fait d'animaux habitués à l'homme
 Photo
Rendez vous sur no comment et vous pourrez zoomer pour voir les 7 loups qui narguent le berger

 S’il  lui  arrive  de prélever  quelques  moutons  sur  les  troupeaux,  il est  inacceptable  de  lui  mettre  sur  le  dos  l’entière responsabilité des problèmes de la filière ovine.
Quel éleveur a dit que le loup était responsable des problèmes de la filière ovine, qui a seulement les mêmes problèmes que l'ensemble de l'économie Française ?!

Quelques Moutons
5779 ovins* (officiel) victimes du loup, issus d'élevage extensif en pâture,  pour 250 loups???? Sans compter 264 chèvres  49 bovins, 5 chevaux, 5 chiens le tout dans les 16 départements à la problématique du loup en 2012.
moutons attaqués par loups

Les erreurs et les abus de la politique agricole française ne sauraient justifier le saccage de la nature.... 



Alors là, si saccage de la nature il y a, ce n'est certainement pas chez les éleveurs de montagne où sévit le loup, et tous les citoyens qui viennent nous visiter s'en rendent compte! Comment peut-on comparer l'agriculture intensive de plaine, l'urbanisation à outrance, la création incontrôlable de structures de déplacements (aéroports, autoroutes,...dont les ruraux n'ont pas besoin)  avec l'élevage extensif de montagne protégé par le gouvernement européen à travers le code rural :
"Par leur contribution à la production, à l'emploi, à l'entretien des sols, à la protection des paysages, à la gestion et au développement de la biodiversité, l'agriculture, le pastoralisme et la forêt de montagne sont reconnus d'intérêt général comme activités de base de la vie montagnarde et comme gestionnaires centraux de l'espace montagnard.
En conformité avec les dispositions des traités instituant la Communauté économique européenne, le Gouvernement, reconnaissant ces rôles fondamentaux de l'agriculture, du pastoralisme et de la forêt de montagne, s'attache à :"Listes des alinéas

En France, on estime à environ un million le   nombre   de   chiens   divagants.   Les témoignages   et   les   preuves   concrètes d’attaques sur des troupeaux domestiques ne manquent pas. Cette problématique est connue et bien réelle,....
Le résultat d'une enquête efectuée par :
(1) UR-EPR (soutenue par l'INRA), Enita Clermont, BP 35, 63370 Lempdes
(2) SUAMME, 35 av. Vincent d'Indy, 30100 Alès
(3) CRA Franche-Comté, Valparc, Espace Valentin Est, 25048 Besançon cedex
(4) CERPAM, Route de la Durance, 04100 Manosque
"Les fréquences annuelles d'attaque de chiens sont de 0,11, 0,15, 0,36, 0,12, 0,13, 0,11 et 0,41, et les taux de prédations sont de 0,31, 0,27, 0,29, 0,05,   0,17, 0,24, et 0,33, respectivement pour les Monges, le Lubéron oriental, le Lubéron occidental, les Cévennes, le Larzac, le Livradois et le massif du Jura. 
Ces attaques sont essentiellement diurnes et les chiens sont repérés dans près de 89% des cas.
Une moyenne de 0.20%, un risque d'attaque, par troupeau, 1 fois tous les 5 ans, sans commentaires possibles, l'enquête en entier



Sur la commune de Valloire, sept cadavres de chevreuils et un chamois ont été découverts par un agent de l'ONF. Les morsures et les traces observées sont typiques d'une attaque de chiens errants. Photo DL comme on peut le constater, il ne manque rien, pas de sang et la panse est gonflée!

..... pourtant les attaques de  chiens  divagants  ont  mystérieusement disparu depuis l’attribution d’indemnisations pour les attaques imputées au loup. 
Les chiens sont repérés dans près de 89% des cas. Donc indemnisés  avec moins de paperasse et de pertes de temps que les interminables constats avec les agents (qu'il faut quelquefois attendre plusieurs jours, tout en protégeant les victimes des vautours)
 Au cours de l'été 1990, les gardiens du parc ne disent mot face aux éleveurs qui se plaignent d'attaques de chiens, «genre berger allemand», laissant de plus en plus de carcasses derrière eux. L'administration se justifiera plus tard de ce silence: « Nous avions pris la décision de ne pas officialiser cette présence de loups avant d'avoir définitivement écarté l'hypothèse qu'il s'agissait de chiens errants, ensauvagés.»  Donc pas de chiens errants à cette époque et pas plus maintenant, car tout le monde sait que le loup ne tolère pas de concurrence sur son territoire! Pourtant c'est de là que vient la légende des attaques de chiens dans l'esprit des écolos qui sautent sur l'aubaine (les attaques de  chiens  divagants  ont  mystérieusement disparu depuis que l'état a confirmé que ce sont des loups) 
Comble de la dérision, tout cela provient du fait que les éleveurs, tenus à l'écart de la réapparition du loup (comme a été tenue à l’écart la population pour le nuage de Tchernobyl) sont les premiers qui ont crié aux chiens,  ne pouvant imaginer la tromperie des gardes de l'ONCFS, relayé aujourd'hui par des association intégristes prêtes à tout pour tronquer la vérité. Mais chut comme dit dans le titre de ce1er chapitre ; LE LOUP VICTIME DE LA DESINFORMATION

En conclusion, le nombre d'attaques a été en forte hausse avant l'apparition officielle du loup. Les éleveurs se sont plaints d'attaques de chiens (à part quelques doutes rapidement balayés par les pro-loups qui, eux, savaient). Les éleveurs, alors qu'ils étaient victimes du loup sans le savoir, tenus à l'écart de la réalité et téléguidés par les fonctionnaires et les associations, ont tissé eux-mêmes la légende des chiens errants, comme l'avaient prévu les intégristes pro-loups !
Une des brebis égorgées.
brebis tuée par des chiens, il ne manque rien, par comparaison cheval tué par des loups? En savoir +

Rien ne justifie l’autorisation de tirs de loups
Rien à part la décision prise collectivement et à l'unanimité à l’intérieur du Groupement National Loup, pour l’élaboration du nouveau Plan Loup.
 Décision à laquelle participaient les associations de défense du loup et décision prise à l’unanimité
rien? sauf peut être ça:                                                 ou ça:

Un maillon essentiel à la biodiversité, un atout pour les forestiers
Alors que l'on a introduit artificiellement, à partir des années 85, des cerfs et des chevreuils dans nos forêts pour préparer en catimini l'arrivée du loup, facile de dire que maintenant seul le loup pourra réguler ces populations réintroduites. Les plans de chasse sont là pour le faire et l'O.N.F. n'a pas attendu pour louer ses terres au plus offrant, privant souvent la possibilité aux autochtones, dont les parents ont été expropriés sous prétexte de lutte contre l’érosion, privant donc les gens du pays, de pouvoir faute de moyen, chasser sur les terres de leurs ancêtres!



Quant à l'atout pour la biodiversité dans une zone sauvage, non régulé par : les coupes de bois, les randonneurs, le pastoralisme, la vie rurale où s'épanouissent des enfants, des femmes et des hommes en total respect avec le biotope,  nul doute que les prédateurs ont leur rôle à jouer.
Mais dans nos zones de montagne façonnées par des millénaires de pastoralisme et de vie saine et durable, le loup "un animal merveilleux" c'est ça:
Un loup a besoin en moyenne de consommer chaque jour 17% de son poids en viande, soit 4 à 5 kg pour un loup européen. Et il n’hésite pas à consommer des fruits, sources de vitamines, et de l’herbe utilisée surtout comme purgatif.( dixit le site de l'état consacré au loup)Soit pour 250 loups fin 2011, 1 tonne de biodiversité par jour, sans compter les restes non consommés, soit entre 2 et 3 tonnes de biodiversité détruite chaque jour! 
A voir : cette vidéo sur la réintroduction des loups a yellostonne  Vous pourrez y constater que les restes sont conséquents et que le loup est une calamité pour la biodiversité!
A titre de comparaison  en 2010, la population adulte (âgée de 18 ans et plus) consomme en moyenne 390 g/semaine (55 g/jour) de viande de boucherie ! 

Une opportunité eco-touristique
 Deux millions de visiteurs sont accueillis chaque année pour le seul parc des 
Abruzzes, en Italie ! 
GLING! GLING! le tiroir caisse  

Amis de la nature, citadins, ruraux,  toute personne ayant gardé son libre arbitre et un sens réaliste de la vie,  faites en sorte que cela n'arrive pas, protégez vos ruraux dont les représentants s'efforcent de garder la nature ouverte, riche en biodiversité comme en ressources revitalisantes pour l'esprit et le corps, s'efforcent de la préserver pour la transmettre aux générations futures.
Faites leur confiance, ils ont cheminé pendant des milliers d'année, en préservant la montagne et ses vallées afin de pouvoir la partager avec vous, le cœur ouvert, prenant toujours le temps d'une pause, à votre écoute lors de rencontres fortuites au détour d'un sentier!



Dites non aux millions de visiteurs encadrés par des multinationales, gérées à l’Etranger, dans des paradis fiscaux, qui viendront s'approprier nos terres sous prétexte de biodiversité. 

CERISE SUR LE GÂTEAU

On apprend aujourd'hui que l'aspas, présidée par le célèbre Arhanaze, en collaboration avec Wakou, un journal pour jeunes enfants, fait passer son idéologie pour des faits scientifiques!

Par exemple, vous écrivez que le loup ne mange jamais d’enfants, . Entre 1362 et 1918 le chercheur a dénombré 200 victimes avérées du loup en Champagne-Ardenne, principalement des enfants de 5 à 15 ans. La naturaliste Linda BROOK a aussi récemment écrit à ce sujet. 
Gardez vos enfants à l’intérieur quand vous savez que des loups ou des ours sont à proximité de votre domicile. À l'extérieur, les enfants (particulièrement les petits enfants) devraient rester près des adultes. La probabilité d'une attaque prédatrice d’un loup sur un enfant est très faible, mais plus élevée pour les enfants seuls, à proximité d’une végétation ou d’un relief qui les dissimule.

Autre contre-vérité que l’on trouve dans les pages de ce WAKOU sponsorisé par l’ASPAS : «  le loup ne s’approche pas des hommes ». 



22 commentaires:

  1. Pour s'apercevoir que les écologistes n'ont rien a foutre du loup, des ruraux et de la biodiversité, pas difficile :
    "Une opportunité eco-touristique Deux millions de visiteurs sont accueillis chaque année pour le seul parc des
    Abruzzes, en Italie ! "
    Tout est dit, pesé, emballé

    RépondreSupprimer
  2. Et c'est l'association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS) qui le dit, dans un dépliant payé par le contribuable dont l'association n'a rien a foutre non plus! Comment peut on prôner le retour d'un animal sauvage au milieu des 2 millions de visiteurs qui sont venus sur des routes et aménagements que n'ont jamais eux les autochtones dépouillés de leurs terres et de leur culture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout a fait d'accord avec vous sur le fait que le tourisme n'a rien a faire là, que la nature n'a pas à être marchandé surtout pour des citadins irrespectueux de tout. Mais pour ce qui est de confondre le retour du loup avec un fléau pour les populations autochtones, là non. Si vraiment les populations autochtones sont attaché à leur terre, elles n'ont qu'à la défendre comme à notre Dame des Landes où comme en Corse où ils font sauter des immeubles ! Mais le loup n'est pas une tare. Pour moi, il est lui aussi source de fierté pour ceux qui vivent sur les mêmes terres que lui.
      Enfin, quand je vois un article qui cherche à vous démontrer que le loup est "une calamité pour la biodiversité", je ne peux que me dire que les gens qui ont pondus cet article manque cruellement de raisons et d'objectivité. La passion, c'est bien, mais ça pousse parfois à raconter n'importe quoi... Comment peut-on, après, accuser les autres de "propagande diffamatoire" quand on sort de telle ânerie ? Et, surtout, comment peut-on espérer être pris au sérieux ?!

      Supprimer
  3. Nous avons Tous été solidaire avec Notre dame des LANDES, mais vous comprendrez que stratégiquement il nous est actuellement difficile de prendre parti pendant que nous subissons minimum, 1 attaque par jour et que la destruction de notre outil de travail et de notre mode de vie, car berger ce n'est pas 35 h avec rtt, mais un mode de vie a part entière,vous semble la meilleure solution pour assouvir vos fantasmes!
    Voici ce que dit la "BUVETTE DES ALPAGES", qui se targue de préconiser et encourager la cohabitation:
    "surtout pas de vague: on continue à "reconnaître" le pastoralisme comme socialement et même écologiquement utile. Alors que c'est faux."
    "La question n'est donc pas de se rapprocher de la nature ou d'y revenir d'une façon ou d'une autre, mais ce que nous y faisons aujourd'hui et où sont les limites."
    "L'éradication des bergers?
    Pas d'éradication puisque pas de nécessité absolue.
    La question de leur nombre est liée à celle des limites, et d'ailleurs je constate que les éleveurs s'éradiquent eux-mêmes."
    "La coexistence pacifique et raisonnée est impossible? Je n'ai jamais cru que l'homme évoluait par sagesse, mais toujours sous la contrainte. Eh bien organisons la coexistence contrainte!"
    Vous en voulez d'autres des preuves ? Surtout que les écologistes ne prennent pas le pouvoir, car les années noires de notre histoire vont vous sembler idylliques!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'oublier pas que Notre Dame des Landes à farouchement étaient défendue par des écologistes, aussi. Et que s'ils n'avaient pas rappliquer en masse, les autochtones n'en serait pas là aujourd'hui. Ne pas confondre l'écologie politique, sans queue ni tête, et les petites gens. Si vous n'arrivez pas à toucher plus de monde avec vos histoires de loups, c'est peut-être que votre combat n'a pas la pertinence de celui de Notre Dame des Landes, ou qu'il ne fait pas le poids face à une envie de préserver certaines espèces.
      "Surtout que les écologistes ne prennent pas le pouvoir, car les années noires de notre histoire vont vous sembler idylliques" : vous avez raison, le FN c'est tellement mieux !!

      Supprimer
  4. Ras le bol de ces "bergers" qui ne veulent pas garder leurs moutons. Si le loup attaque c'est bien parce que les moutons divaguent dans la nature sans protection !
    Quand on choisit le métier de berger on choisit de s'occuper de ses moutons 24h/24 pas de les laisser à l'abandon, surtout en montagne ou en plus des prédateurs il y a les risques de chute etc...

    Donc que les bergers commencent par faire leur travail correctement avant de crier au loup. D'autant qu'ils reçoivent des millions d'euros de subventions puisque leur activité n'est pas rentable. Et ça ce n'est pas la faute du loup ! D'ailleurs la consommation de viande ovine est en chute libre....bientôt il n'y aura plus que loup pour manger vos moutons !

    Donc mettez vous au travail au lieu de manifester ! Un troupeau ça se garde. De jour comme de nuit. Et si le métier est trop dur pour vous faites autre chose, personne ne vous oblige à faire ce métier. Venez bosser à l'usine mais là vous allez devoir bosser pour de vrai pas boire le ricard pendant que vos moutons sont abandonnés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si les enfants ce font écrasé par une voiture, c'est bien parce que les parents ne les surveillent pas, ce n'est pas a cause des voitures;

      Supprimer
    2. Croyez vous vraiment que le berger est un fin alcoolique qui boit toute la journée, pendant que ses moutons pâturent... ? pauvre fonctionnaire

      Supprimer
    3. Et on n'interdit pas les voitures parce que quelques personnes se font écraser !

      Supprimer
    4. Vive le loup spécialiste de la circulation. Non on n'interdit pas , mais celui qui écrase est responsable et on le punit!

      Supprimer
  5. merci vive le loup. On devine de suite le haut niveau de réflexion de ce spécialiste de l'économie, du pastoralisme, du prolétariat, qui devrait se présenter en 2017. A lui seul il est le parfait représentant de la secte des écologistes qui savent tout, ont réponse a tout, et tiennent le discours haineux et diffamatoire cher aux xénophobes! La représentation parfaite de l'obscurantisme et de l’intégrisme écologique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca vous gène que l'on dise la vérité ? Vous prétendez vivre de votre travail de berger mais vous vivez aux crochets de la société avec les aides et allocations diverses que vous touchez !

      Le loup lui est porteur d'emploi : l'écotourisme déjà. Ensuite avec une croissance de 20% de la population par an on peut espérer une population de 1 000 individus d'ici 5-10 ans. En vendant des autorisations de chasse à des chasseurs fortunés l'état s'assurera des revenus. C'est ce que font déjà certains pays de l'Est.

      En cette période de crise il vaut mieux investir sur le loup que de continuer à arroser les bergers de subventions.

      Supprimer
    2. "Vive le loup", le grand spécialiste de l'économie peut aller se renseigner sur les 17 pages de secteurs subventionnés en France et nous dire dans lequel il officie. c'est ici :Les dispositifs mis en place par l'Etat viennent en aide à des pans entiers de l'économie http://www.journaldunet.com/economie/magazine/selection/les-secteurs-subventionnes-par-l-etat/ces-secteurs-vivent-grace-a-l-etat.shtml
      Chaque éleveurs induit 7 emplois indirect dans des secteurs comme : alimentation animale, soins aux animaux, maintient des abattoirs, transport locaux d'animaux, maintient de la biodiversité, protection contre l'incendie, tourisme raisonné, participation a l'indépendance du pays en ressource vitales stratégiquement éparpillées pour être mieux protégées en cas de conflit ou de crise grave, participation a l'équilibre de la balance commerciale, maintient des milieux ouverts, maintient des chemins de communications, impossibilité de délocalisations.......
      Quand aux autorisations de chasses, vive le loup, les écolos les prendront sans les états d’âme lorsque ça leur rapportera du fric comme vous le laissez sous entendre!
      En période de crise le loup en 2012 a coûté l'équivalent du salaire de 3000 instits, 200 professeurs de lycée, 400 aides de vie scolaire.

      Supprimer
    3. Désolé je n'ai pas trouvé mon secteur d'activités. Comme des millions de Français je bosse pour financer les subventions des bergers qui ne sont même pas capables de garder leurs moutons.
      Les éleveurs ne créent pas d'emplois puisqu'ils sont gavés de subventions.C'est autant d'argent de perdu pour des secteurs d'avenir.

      En quoi l'élevage de moutons participe à l'équilibre de la balance commerciale ? En quoi l'élevage de moutons n'est pas délocalisable ? Vous avez jamais vu de l'agneau anglais ou néo zelandais en magasin vous ? Quelle mauvaise foi ! Vraiment prêts à tout pour vous gaver sur les impots des travailleurs !

      Ce qui coûte dans la protection du loup c'est qu'il faut rembourser les moutons tués parce qu'ils divaguaient sans surveillance. C'est vraiment le seul métier ou on aide financièrement les gens qui ne font pas leur travail !

      Supprimer
  6. Le problème vient plutôt des écologistes qui veulent "leur biodiversité"
    En effet, dans ma région, en 1900, aucune forêt de résineux, des chamois, des sanglier en quantité modérée, des lièvres, du tétra lyre, des grives, merles....
    Après avoir racheté les terres au paysans qui croyant trouver après guerre l'opportunité d’offrir a leurs enfants ce qu'on leur avait fait miroiter comme "une vie meilleure", l'onf a exproprié ceux qui résistaient sous prétexte d’érosion (sic, la montagne c'est écroulée a de nombreux endroits minée par les pistes de l'onf). Voici que l'onf plante, et replante du pin noir d'autriche, utilisé alors pour le bois de mine et la pâte à papier. Aujourd'hui, le papier c'est 90% de recyclage, et les mines? Ensuite dans leurs forêts de résineux ou rien ne pousse (sol trop acide) ils ont introduits des cerfs et des chevreuils, pour préparer l'arrivée du loup, cervidés qui ce sont précipité sur nos pâtures et cultures fourragères. Puis en attendant le loup, ils ont loué, au plus offrant, leurs terres à des chasseurs des villes car les autochtones n'ont pas les moyens de rivaliser avec les grosses bourses des citadins.Donc les gens du pays ne peuvent même pas chasser le gibier qui mange sur leurs terres, dans les propriétés de l'onf qui les a racheté ou spolier a leurs ancêtres!
    A ce stade on récapitule: des pins noirs dont personne ne veut, des cervidés pour le loup et le poignons des gens des villes, et maintenant des loups pour finir de virer les ruraux, voila ce qu'il résulte de votre conception de la biodiversité. Appuyé par l'étude demandé par l’Europe " Initiative pour la conservation des grands carnivores en Europe » qui conclue
    " des réserves naturelles de faune sauvage limitées ne sont pas suffisantes pour les grands carnivores. C’est la totalité du paysage qui doit être incluse dans les plans de gestion. »
    "secteurs de priorité majeure, où la conservation des grands carnivores est l’objectif principal. Dans cette zone sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ "
    Tout ça vous le savez, c'est pourquoi vous affirmez que le pastoralisme je cite "surtout pas de vague: on continue à "reconnaître" le pastoralisme comme socialement et même écologiquement utile. Alors que c'est faux."

    RépondreSupprimer
  7. SUITE ET FIN
    et pourtant: Programme Life Nature , cher aux écolos
    réferentiel technique et économique sur le redéploiement du pastoralisme...

    Le pastoralisme est aujourd'hui considéré comme une solution durable a l'entretien des milieux en faveur de la biodiversité. Il est également un outil de préservations des milieux contre les incendies. Par ses multiples vocations, le pastoralisme est donc présent dans de nombreux documents de planification territoriales comme les documents d'objectif des sites Natura 2000 mais également les plans départementaux de défense de la forêts contre les incendies.
    Et aussi : "Au Royaume-Uni, la NSA met en garde contre les risques de sous-pâturage et rappelle que, grâce au pâturage, les ovins permettent de maintenir la biodiversité."
    >Mais encore ; "Au cours des 20 dernières années, le gouvernement australien a acheté plus de 11 000 hectares de terres agricoles dans le nord de l’État de Victoria, afin d’arrêter le pâturage des moutons. Ils se sont aperçus que la biodiversité a été mise à mal, avec par exemple la baisse inquiétante des effectifs de certaines espèces animales comme le « Plains-wanderer », une espèce d’oiseau proche de la caille et certaines espèces végétales qui ne peuvent pas rivaliser avec des graminées dominantes et envahissantes. Ils ont donc fait machine arrière, encourageant le retour des ovins."
    Alors votre conception de la biodiversité retour au tout sauvages, les générations futures vont la payer cher!
    Nous, on a peut être pas fait tout comme il faut, mais on a cheminé pendant plus de 6000 ans avant que les écologistes décident de nous virer!

    RépondreSupprimer
  8. Les bergers ils veulent une montagne morte avec uniquement leurs moutons. Quand on voit les alpages surpaturés où pas un brin d'herbe ne subsiste. Les moutons à l'abandon certains malades. On se demande où passent nos subventions !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vive le loup, le grand spécialiste du pastoralisme, est la preuve vivante de l'écologiste endoctriné qui a perdu tout libre arbitre et obéit a ses mentors qui lui ont fait subir un lavage de cerveau! Ceci dit j’imprime sa haute réflexion sur le pastoralisme et la soumet aux hottes qui viennent ce ressourcer a la ferme, afin de leur faire comprendre que le vote écolo c'est pire que le pen (voir commentaire plus haut)

      Supprimer
    2. Je suis content qu'avec les subventions que vous touchez vous ayez l'argent de vous acheter un ordinateur et une imprimante.
      Si vous deviez vivre du fruit de votre travail vous seriez dans une hutte.

      Supprimer
  9. je découvre ce site et les information qu'il contient, bravo, continuez. Dommage que vous receviez des commentaires d'un niveau aussi bas, aussi puéril et d'aussi mauvaise foi. Les subventions que vos recevez sont justes et vous vous ne délocaliserez pas votre activité après avoir reçu des MILLIONS D'EUROS de l'état, mettant ainsi des centaines de personnes au chômage, après avoir vécu de l'argent public. Pourquoi toujours accuser les éleveurs et ne pas vouloir regarder ce qu'il se passe en France dans l'industrie , tenez bon un grand nombre de vos concitoyen vous soutien. une écologiste dans l'âme qui soutient le pastoralisme

    RépondreSupprimer
  10. De quel subvention parle t'on? (ICHN, PHAE, PCO, PMTVA, DPU?)
    Il faut m’expliquè avec des arguments et des sources?
    Au pire sans vrai argument pour moi ça reste de la JALOUSIE et de ce faite comment être CREDIBLE dans vos propos.
    Moi pour ma part on parle de subventions mais on ne parle pas de revenu, ça reviens a dire que l'on parle du chiffre d'affaire d'une entreprise pour montrer ce que gagne un salarié...
    En parlant de revenu (http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/economie-social/article/inferieurs-au-smic-pour-les-producteurs-de-bovins-et-d-ovins-1142-85439.html), on parle bien de revenus inférieur au smic dans le secteur ovin. Dans une moyenne il y des revenus très haut et très bas, on sait très bien qu'en france le parents pauvres de l'élevage se situe dans les massifs, je laisse imaginé les revenus des moutonnier dans ce secteur... Plutôt bien en dessous de la moyenne.
    Je laisse même imaginer ou ce dirige les 3/4 du chiffre d'affaire d'un agriculteur: dans l'économie locale.
    On peut facilement parler d'une économie locale indirectement subventionner!!! Un agriculteur fait vivre 7 ou 8 personnes, c'est pas rien d'ailleurs certaine de ces personnes jalouse les agriculteurs alors qu'on les fait vivre, c'est un comble. On est juste JALOUSER mais pas ENVIER, remarque normal pour quand on voit ce que l'on gagne et le temps de travail de notre métier. C'est juste pour nous donner des leçons sur nos façons de travailler et sur pas mal de choses. Mais avant d'aller critiquer quelque chose on commence a laver son propre linge sale.
    Je regrette que les commentaire sont anonyme enfin c'est si facile, au minimum on assume ce que l'on dit...
    Pour ma part je me cache pas ni ne cache mes opinion...

    Pierre Pontier, éleveur bovins lait, bovins allaitant, 07 Ardéche

    RépondreSupprimer
  11. le problème c'est aussi la conclusion d'une étude pour le retiur des grands prédateur demandé par l'europe:
    « des réserves naturelles de faune sauvage limitées ne sont pas suffisantes pour les grands carnivores. C’est la totalité du paysage qui doit être incluse dans les plans de gestion. »
    " secteurs de priorité majeure, où la conservation des grands carnivores est l’objectif principal. Dans cette zone sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ "
    Et ces éleveurs qui en seconde activité font de la lavande ou des plantes aromatiques ou médicinale, sont menacé doublement toujours par l'Europe qui veut interdire les huiles essentielles:
    c'est ici : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Sauvons_la_lavande_et_les_plantes_a_parfum_aromatiques_et_medicinales//?launch

    RépondreSupprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.