BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

vendredi 23 mai 2014

LOUP, LA TURPITUDE D'EUROPE ECOLOGIE LES VERTS

Notre avenir, notre biodiversité, notre Europe
Une tribune de Sandrine Bélier, rapporteure sur le règlement  de transposition du protocole de Nagoya adopté en avril 2014 et tête de liste Europe-Ecologie dans le Grand Est.


- En Allemagne, en 2013. REUTERS/Lisi Niesner -

 "C’est le respect de l’équilibre écologique et le principe de partage de nos territoires qui  doivent guider nos décisions de politiques publiques ou nous courrons le risque de reproduire les erreurs funestes qui ont conduit à la disparition de tant d’espèces précieuses."

Traduction : le principe de partage consiste à s'approprier les terres de nos ruraux qui ont su les préserver riches en biodiversité ou se développent encore des milliers d’espèces  précieuses. Par contre nous n'avons rien à leur proposer en échange dans nos mégalopoles ou nos bureaucrates conçoivent "le nouveau respect de l'équilibre écologique" et aussi "des trains trop larges pour entrer en Gare". 
Mais bon,  tout cela n'est que discours politique à des fins électorales , car pour illustrer un sujet aussi complexe qu'important, il faudrait choisir autre chose que l'image d'un loup apprivoisé qui embrasse son maître, qui plus est sur la bouche!. Parler de la biodiversité en se servant démagogiquement d'une image qui n'a rien à voir avec la nature, mais qui au contraire en montre l'inverse, nous prouve une fois de plus que les écologistes entièrement coupés des réalités sont des ennemis pour les acteurs ruraux et se comportent comme des apprentis sorciers prêts à tout pour assouvir des fantasmes qui leur sont dictés par des lobbys beaucoup moins au fait de la protection de la nature: 
choisir une image émotionnelle, qui n'a rien à voir avec la réalité,  à des fins idéologiques, nous montre l'ampleur de la perte de libre arbitre des écologistes et leur mépris envers la population à laquelle s'adresse le message!

12 commentaires:

  1. C'est limite pratique zoophile !!!
    Espérons qu'il n'a pas une haleine de chacal, ni les dents trop entartrées !!!

    Exemple d'une interview de Sandrine Bélier, pour qui le loup mangeur d'homme une fable. C'est même une honte pour une élue de parler du sujet sans s'être intéressée au travail de Moriceau et de son équipe. Elle ferait mieux de se taire plutôt que de parler du loup "parce qu'il faut", passage obligé pour écologiste de salons mondains.

    " Savez-vous que le loup mangeur d’hommes est une allégorie employée de longue date par les poètes, les conteurs pour colporter les faits divers sordides ?
    Tenez, prenons le Petit Chaperon rouge, fable par excellence fondatrice du loup mangeur d’hommes. En fait, cette fable est inspirée d’un fait divers crapuleux, celui d’une jeune fille victime d’un chasseur violeur. Elle a pour but de rendre vigilants les enfants face aux inconnus. Rappelez-vous la “moralité” du conte de Charles Perrault :
(...) 
Le loup n’est pour rien dans cette histoire, Perrault nous y parle des hommes. Mais cette histoire lui colle à la peau."

    RépondreSupprimer
  2. Je viens juste de voir la fin d'un reportage sur la reintroduction du loup dans le parc de Yellowstone, C;etait triste!! les tourists payant qui aidaient les ecologists, des specialists de wildlife a examiner des loups a moitie anestize, les scolaires qui faisaient des mamours dans un enclose a tes loups a apprivoises,--on voyait bien que les pauvres bêtes n'etaient pas a l'aise, tournant en rond, la queue entre les jambs. c'est une honte de traiter des animaux de telle maniere.

    Dans ce reportage, une chose tres triste--un rancher a trouve un veau mort d'une attaque de loup dans l'etable. L'etable, la grange ainsi que la maison sont proches. Il y a cru que ses chiens de garde avait tue le veau--après l'otopsie, il y appris que cela etait une attaque j'un loup.

    J' habite au Nouveau Mexique, pres de la frontier Mexicaine, et d'apres les ecologists de Yellowstone, les gens du NM sont 70% pour la reintroduction du loup--pour soit disant tuer les coyotes, C'est un mensonge. Dans mon canton, le conseil municipal vote contre la reintroduction du loup. de toute facon, le loup ne peux pas survirvre dans le desert.
    Le loup est un animal magnifique, dans les forets, loin de la population et les troupeaux.

    Monique des Pyrenees.

    RépondreSupprimer
  3. Dans nos megalopoles nous concevons la technologie qui vous permet d'avoir le téléphone et internet même dans des régions isolées.
    C'est aussi nous qui achetons vos productions et par nos impôts subventionnons vos activité à faible valeur ajoutée.

    Un peu de respect donc. Apprenons à vivre ensemble.

    RépondreSupprimer
  4. Apprendre a vivre ensemble:
    c'est avant de décider d'imposer les prédateurs, faire une concertation avec les personnes qui seront impactés et en prévoir .les conséquences
    Ne pas utiliser la photo d'un loup apprivoisé et soumis pour justifier sa présence dans la nature, car évidemment le public berné aura du mal a comprendre que le loup ce n'est pas cette image, mais celle de la désolation;
    c'est accepter que les décisions démocratique comme l'octroi de subventions pour, je cite le grenelle de l'environnement : "l’agriculture de montagne, avec un certain nombre de spécialités parmi les plus réputées, contribue au renom de la production agricole et alimentaire française et à la richesse nationale.
    Nul ne conteste l’intervention de l’Etat, puis celle de l’Europe depuis plus de 30 ans. L’approfondissement de la politique de développement durable apporte une nouvelle légitimité aux aides à la montagne, qui « rémunèrent » les externalités positives de l’entretien de la nature, de la biodiversité et des paysages par l’agriculture et la forêt, dont la contribution aux équilibres sociaux, économiques et écologiques en montagne est tout à fait essentielle et dépasse le seul cadre géographique de la montagne." . A savoir que sans les subventions à l'agriculture nombre de personnes ne pourrait plus avoir les moyens de se nourrir, les biens pensants comme vous n'ont aucune idée de la valeur réelle des choses, car produire des matières vitales de qualité, de proximité et de durabilité, c'est tout simplement une des seules activités à très forte valeur ajoutée.

    Quand à votre technologie, on en voit tout les jours le résultat

    RépondreSupprimer
  5. C'est même plus que ça cette photo, il s'agit de l'homme-loup Werner Freud :
    http://impressivemagazine.com/2013/11/14/werner-freund-an-80-year-old-german-man-lives-among-wolves/

    Donc d'une expérience extrême, qui peut présenter des intérêts sur le plan de l'éthologie peut-être, mais qui ne peut absolument pas, en rien, être représentative de ce que veut dire cohabiter dans nos territoires ruraux. L'utilisation d'une telle image ne peut que créer encore plus de confusion dans les esprits, rendre les choses encore moins compréhensibles et susciter des réactions uniquement émotionnelles ( que ce soit en trouvant "admirable" qu'un homme roule une pelle à un loup, ou en trouvant ça "répugnant" qu'il partage avec un animal de la viande crue ) . Et effectivement c'est dans un parc à loups.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai eu le privilège de pouvoir observer des loups à l'état sauvage au Canada. Quels animaux magnifiques !
    Symboles d'une nature sauvage et indomptée qui ne serait pas soumise à l'homme et aux entreprises.
    J'espère que mes enfants et mes petits enfants auront la chance de voir ce spectacle en France quand les meutes encore peu nombreuses se seront reconstituées.
    Je pense que les éleveurs de moutons doivent remercier le loup car c'est grâce à lui que l'on protégera de vastes espaces plutôt que de tout bétonner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans nos campagnes nous ne prenons pas l'avion hyper polluant pour aller observer des loups.

      Mais la, vous accepter le béton des aéroports, parce que pour votre plaisir et celui de vos enfants vous êtes prêtes a faire des entorses a vos belles leçons de morales adressée a des gens qui impactent très peu la nature mais au contraire la préserve pour les générations futures!

      Les éleveurs de mouton ne peuvent remercier une instance qui dit :, je cite '"initiative pour la conservation des grands carnivores" : la conservation des grands carnivores est l’objectif principal. Dans cette zone sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ " pour en faire je cite les associations de protections du loups " "La présence du loup sur notre territoire est une chance pour nos écosystèmes, une aubaine pour l'écotourisme vert de qualité et le gage d'une nature sauvage retrouvée dans sa plénitude et sa qualité. _Des millions de visiteurs se pressent dans le parc des abruzzes" qui piétinement tout, polluent tout et tant pis pour la faune et la flore, puisque vos enfants pourront embrasser le loup comme le leur suggère ls écologistes. Quelle piètre opinion vous avez , moi je n'espère pas que vos enfants soient confrontés aux massacres des animaux de nos enfants!

      Supprimer
    2. Les loups au Canada que vous avez observer n'etaient pas vraiment dans l'etat sauvage. Vous y etes alle en touriste --un montage de cinema, Presque. Les loups etaient dans un parc.. mais un parc a la hauteur de la superficie du Canada. Pas comme le parc des Pyrenees--un mouchoir de poche. La superficie du Nouveau Mexique ou j'habite est aussi grande que la France---il y en a 50 etats aux EU et le Canada est aussi grand.

      La reintroduction du loup est un cochermard--pour les loups et les gens.
      Monique des Pyrenees.
      ,

      Supprimer
    3. chère madame, voici le lien d'une vidéo que vous pourrez montrer a vos enfants:
      https://www.youtube.com/watch?v=8V8_HNtyLXk
      et aussi le lien ou vous pourrez faire admirer à vos enfants les animaux de nos enfants:
      https://plus.google.com/photos/109201976681112787676/albums/5826270925591326817

      A leur montrer aussi : http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/05/loup-rien-ne-serra-epargne.html

      Supprimer
  7. Canada densité de la population 4 habitant au km² de nombreux hectares de nature sauvage

    France, densité de la population 120 habitants au km² aucun hectare de nature sauvage, simplement des zones rurales ou vivent et s'épanouissent des femmes , des enfants et des hommes qui ont choisit de respecter la nature et d'en vivre et qui se sont installé en connaissance de cause, c'est à dire sans la présence du loup.
    Pour le moment, les petits troupeaux qui participent activement au maintient de la biodiversité, à la protection contre les incendies, à la valorisation de l’alimentation de qualité, ne sont en rien responsable de la bétonistation. Merci si vous voulez des loups de bien vouloir en assumer les contraintes physiques, morales, financières et psychologiques induites par la prédation.

    RépondreSupprimer
  8. "Symboles d'une nature sauvage et indomptée qui ne serait pas soumise à l'homme et aux entreprises"

    ah voilà ; toujours pareil !!!!
    Donc on veut imposer ce symbole aux territoires ruraux les moins bousillés ( la montagne) pour par ailleurs continuer à tout détruire en plaine, à industrialiser les campagnes, à transformer l'agriculture en production, non plus de nourriture, mais d'énergie (biocarburants, biogaz, biomasses, etc ici aussi pas seulement à l’autre bout du monde ! ) , et le fait que certains territoires ruraux deviendront la domaine de ladite "wildernss" permettant plus que jamais d'aller respirer bien en rang, appareil photo en main, donnera bonne conscience à tout le monde... puisque là au moins, les puissants "symboles de la revanche du sauvage" y seront et témoigneront d'un "haut degré de naturalité" !

    Mais putain, ouvrez les yeux ! cette histoire de grands prédateurs est une diversion, de l'écologie spectacle alors que l'urgence écologique, la vraie est complètement ailleurs, et d'une autre taille ! Le jour où ces braves défenseurs des GP auront compris qu'ils font la guerre à ce qui reste de paysannerie, ils sera trop TARD. Et grande sera leur responsabilité. Mais il ne faut jamais toucher le sacré du présent ! par contre ceux qui jugeront ce sacré seront nos descendants. Ils ne feront pas de cadeaux, pas plus que nous en faisons quand nous jugeons le excès d'autres époques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dommage de rester anonyme et merci pour votre vision de la réalité!

      Supprimer

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.