BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

vendredi 7 février 2014

EXPLIQUEZ MOI LE LOUP






Publiée le 5 févr. 2014
Suite aux attaques de loup sur les brebis à côté de la Chèvrerie le printemps dernier, j'explique tous les après-midi les conséquences de la présence d'un loup sur notre massif. Conséquences directes, c'est-à-dire les cadavres des brebis. Les conséquences à moyen terme, c'est-à-dire l'augmentation du nombre de loups et d'animaux tués et, sur le long terme, des conséquences néfastes au niveau écologique. Vidéo réalisée par Bruno Lecomte, éleveur de chèvres, au milieu du zone de présence permanente de loups (ZPP).

    1 commentaire:

    1. Cette personne a fait une présentation posée, très bien. J'aimerais savoir comment un prédateur qui se nourrit d'animaux domestiques équilibre un écosystème, ça semble illogique. Par contre ça semble logique s'il s'agit d'un vaste espace sauvage où les proies sont essentiellement des animaux sauvages .
      Je me demande ce qui se passerait si la pression due à la présence de prédateurs était répartie équitablement sur le territoire, dans les zones de plaines, ainsi elle ne toucherait plus uniquement les éleveurs, mais un peu tout le monde vivant à la campagne. Compliqué ! Aujourd'hui la société fait pression sur une catégorie socio professionnelle, est-ce juste ? Il faudrait vraiment trouvé un compromis. Lequel ?

      RépondreSupprimer

    Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer par le biais du formulaire de contact en précisant à quel article s adresse le message. Depuis la supression des commentaires anonymes, la haine et la diffamation ont totalement disparues du blog.