BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)
Le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ; ce n'est pas de subir la loi du mensonge triomphant aux services d'intérêts obscurs. (Ouragan d’après Jean Jaures)

Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements.

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

vendredi 4 mars 2016

LA GUEULE DU LOUP, AVANT ET APRÈS LA PROJECTION

1  : le tour d'horizon de la presse au sujet de la prochaine sortie du Film:

Le DL : Je ne pense pas que ce soit le rôle d’un cinéaste de démontrer quoi que ce soit, il doit juste permettre au spectateur de se questionner. Je n’ai pas de parti pris, et pas de solution. J.S.

DICI : Le loup déchaîne les passions : c'est le sujet du documentaire "La gueule du loup" de Jérôme Ségur. Pour lui, le sujet du loup reflète bien la société Française et ses querelles -

Première Le retour du loup ne serait-il qu’un prétexte annonciateur de l’émergence d’un monde global, plutôt qu’une renaissance de la vie sauvage ? (à méditer ndlr)

France Bleu : Jérôme Ségur, a pris le partie d’illustrer le conflit entre les hommes au sujet du loup et non le conflit entre l’homme et le loup.  Il s'est en effet attaché à ce que son retour implique, à ce qu’il déclenche, à la zizanie qu’il sème.

Télérama : les bergers se confient, évoquent les difficultés de leur métier et leur attachement à leur troupeau mis en danger. Les autres, comme Manoël, président d'une association, parlent du loup comme d'une espèce animale fascinante, protégée par des directives et des conventions internationales...

Ciné chronique : La Gueule du Loup offre aussi une esthétique superbe ; les paysages filmés sont splendides. Le Mercantour et ses montagnes agrémentent l’œuvre avec bonheur ; la nature est littéralement sublimée.


2 : l'avis d'Ouragan avant la projection : "Le loup déchaîne les passions" 

Les instances européennes environnementales déchaînent les passions des éleveurs et bergers: "Dans les zones ou évolueront les grands prédateurs, il faut de fortes restrictions à l'élevage..." 
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/.../loup-la...

Le loup, ou plutôt les promoteurs du loup, à l'image de ses défenseurs les plus virulents, déchaînent les passions de ceux qui en subissent les contraintes (7 heures de travail supplémentaires par jour selon l' INRA) et qui sont montré comme des obscurantistes ignares et Moyenâgeux. 
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/.../loup-la...

Il déchaîne les passions abstraites et affectives des écologistes désemparés, de ceux qui culpabilisent mais qui s'en décharge sur les autres, tel cette lectrice qui hurle son désespoir face au rejet de sa présence dans les zones d'élevage :


"Ouragan, le loup est un magnifique, vous entendez, MAGNIFIQUE, animal" 

  Il déchaîne des passions incoercibles et suspectes, comme celles de Manoel Atman, participant au tournage, et n'hésitant pas sur son site à employer des méthodes dignes des années noires de notre histoire:
""La liste nominative des « salariés » contractuels de "La brigade spécialisée loup" est en cours de constitution. Cette liste sera éventuellement diffusée dès que les investigations nécessaires auront pris fin et que l'ensemble des patronymes seront déterminés." " http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/10/loup-les-associations-en-pleine-crise.html
Manoel Atman qui n'hésite pas à demander le boycott des produits issus des derniers bastions d'une agriculture durable, respectueuse, reconnue comme facteur de biodiversité.
Manoel Atman que les CRS sont obligés de maîtriser devant le tribunal de Mende pour éviter le pire face à des éleveurs désespérés.

Dans ce film, allons nous comprendre qui, du loup, de ceux qui le subissent, de ceux qui l’encensent ou de ceux qui le défendent, déchaîne les passions?:

http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/.../loup-la...
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/.../loup-la...

3 : Et après la projection?

Comme annoncé par l'auteur, le film n'apporte rien quand aux réelles motivations de la réintroduction des loups dans les zones d'élevage. Rien dans le conflit qui oppose les acteurs ruraux dépendant de leur milieu et les écologistes culpabilisant de vivre à l'aise dans notre société et faisant oeuvre de rédemption en s'acharnant à vouloir réensauvager nos terres.

Il a simplement le mérite de montrer la réalité et le vécu de nos bergers aux prises avec la prédation.

Il montre toute une facette sur les moyens de protections; présence humaine, parcs sur-électrifiés, chiens, recherches de solutions; une facette systématiquement altérée par les défenseurs du loup dans leur communication pour justifier "l'impossible cohabitation".

Il montre aussi les réactions parfois violentes des ruraux, dénoncées par ceux qui ne subiront jamais de contraintes liée aux grands prédateurs, regrettées par ceux qui voudraient donner une image d’Épinal du pastoralisme, mais en définitive compréhensibles face à une telle pression.

Il a aussi le mérite de nous montrer la véritable image et les incroyables arguments de ceux qui sont le bras armé des décideurs Européens dont le lobby est le Rewilding ou la création de « réserves d’actifs naturels » permettant de mettre à la disposition des pollueurs des "actions bancaires de compensation écologique".

Au final :
Un film tout public, à voir en famille ou entre amis ayant une vision différente de la place de l'homme dans la nature, surtout si l'on ne veut pas se torturer l'esprit avec le pourquoi du comment et ne pas subir la vision horrible de la tuerie sur les animaux domestiques ou celle des loups. 


Au final, la véritable et lancinante question qui reste posée : 
" Pourquoi cet acharnement à vouloir s'occuper des territoires exemplaires au détriment de tout ce qui mériterait notre attention"




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour ceux qui veulent commenter mais qui n ont pas de compte, vous pouvez communiquer en tant qu'anonyme. Merci de mettre un pseudo en cas de conversation suivie.