BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

dimanche 29 novembre 2015

LOUP, QUAND LA PROPAGANDE AVEUGLE LES "ÉLITES"

Comme l’ont souhaité ses premiers étudiants, le loup/la louve devient l’emblème de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye. L’animal est représenté dans chacun des logos des associations étudiantes de l’IEP.
http://www.sciencespo-saintgermainenlaye.fr/le-loup-ou-louve-devient-lembleme-de-sciences-po-saint-germain-en-laye/
Il porte trois valeurs essentielles auxquelles Sciences Po Saint-Germain-en-Laye est particulièrement attaché :


 la liberté,  C’est assez drôle de voir comment depuis des années on présente le loup comme un symbole de liberté tout en nous faisant savoir qu’il n’y a pas plus tyrannique et castrateur qu’une meute de loup. 
Le loup a été l'emblème de la plupart des partis politiques extrémistes, des dictatures et des tortionnaires en tout genre. Ce n'est donc pas un hasard si le Klan du loup dont voici une des photos extraite sur leur site, se félicite du choix des élèves de Sciences Po!
La femelle alpha devient très agressive et effectue ainsi une véritable castration psychologique des autres femelles dont l’œstrus est alors bloqué. Est-ce bien la finalité recherchée par les élèves de Sciences Po?

la solidarité : "typique d’un animal qui vit et agit en meute, soucieux de la protection des siens, nourricier de son environnement"
  Comment ignorer à ce point l’éthologie des loups alors qu’on nous décrit depuis des années, souvent avec une vive admiration, la hiérarchie d’une meute (la loi du plus fort) et que le souffre-douleur peut bel et bien mourir des mauvais traitements que lui infligent les autres, à moins de s’exclure et de mourir seul ?

A l’époque du rut au mois de mars, il y a au sein de la meute des bagarres sévères, les vainqueurs vont composer le couple dominant (appelé alpha) ; vient ensuite l’animal bêta et jusqu’au dernier, l’omega.


C’est sur lui que va se déverser le trop plein d’agressivité des autres…Il peut arriver qu'un loup vive seul -- exclu de la meute -- malade ou bien repoussé par le couple alpha. Les loups alpha se servent en premier, et toute forme de contestation passe par la violence et la soumission.



"La solidarité comme le rappelle la mythologie romaine associant à la louve une ville et une civilisation"
Il était une fois deux jumeaux abandonnés recueillis par une louve compatissante qui les éleva et les allaita. Ces deux jumeaux, Romus et Remulus, deviendront les fondateurs de Rome. Une fondation qui ne se déroule pas vraiment dans la sérénité et l’harmonie, puisque Romus tuera Remulus.
 En effet, que nous raconte la louve de Rome ? Elle nous raconte l’émergence
mythique d’un clan guerrier sous l’égide des nourrissons tétant le lait de la louve. Un mythe que l’on retrouve dans toute l’aire euro-asiatique jusqu’à la Mongolie. Le père mythique de Romus et Romulus était le dieu Mars, dieu de la guerre dont l’emblème était le loup, ce même loup qui figurera sur l’étendard des légions romaines. La mère mythique des jumeaux était une vestale, une vierge qui a fauté avec Mars, lequel la transforma en louve pour la sauver de  la peine capitale. C’est donc certainement bien leur mère qui a allaité les jumeaux. Et ce sont bien des instincts guerriers que tètent Romus et Remulus avec le lait de "la louve". Ils commencent par s'entre-tuer : un clan guerrier, comme la meute de loups, ne peut avoir qu’un mâle dominant comme fondateur...(cf extrapolé de laurent Garde. conférence café philo) 



La combativité, alors qu'il n'y pas plus opportuniste et craintif qu'un loup, comment est il possible que, terme désormais obsolète de part cette prise de position idéologique, "la future élite" de notre pays puisse s'identifier à un animal qui ira toujours au plus facile:
un loup ou une meute peut se spécialiser sur une proie. Cette spécialisation est liée à plusieurs facteurs dont en particulier, la densité ou la biomasse relative d’une proie potentielle, la probabilité de succès de la chasse, l’absence de risque de blessure, la profitabilité de la proie, les conditions environnementales.

Le loup n'attaque pas l'homme en bonne santé, et comme le disent les conclusions d'une étude faites par 18 scientifiques et leurs 93 correspondants : "Il ressort que 90% de ces cas de prédation de loups non-enragés, ont eu lieu sur des enfants – surtout de moins de 10 ans. "  THE FEAR OF WOLF A Review of wolf attacks on humans 

Si l'on sait que le loup n'attaquera pas par plaisir, on constate que le comportement de chasse inné du loup lui impose de  tuer chaque fois que c’est possible, sans mesure de discernement, ce qui explique les phénomènes de "surplus killing" lorsque les proies ne peuvent fuir.


 "Par leur grand dynamisme associatif, les étudiants de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye manifestent des prédispositions à la prise de parole et au combat qu’ils mettent au service de justes causes."
Une fois de plus, on constate les dégâts de la propagande fondamentaliste qui met le loup sur un piédestal ne correspondant à aucune réalité!

En fait de liberté, le loup incarne la tyrannie et la castration au sein de sa meute, une norme incontestable et conforme dans le règne de l'animal sauvage qu'aucun être humain sensé ne doit mettre en avant!
En fait de solidarité, le loup incarne l'exclusion  et le harcèlement des faibles, une situation intolérable que tout les êtres humains sensés doivent combattre!
En fait de combativité, le loup incarne la peur, la méfiance, l'opportunité, l'appréhension du risque, encore une fois des normes incontestables et conformes chez les animaux, mais qui n'ont jamais été les motivations d'aucun des combats qu'un être humain censé se doit de livrer pour préserver:
 LA LIBERTÉ, LA SOLIDARITÉ ET L'ÉGALITÉ ENTRE LES HOMMES!

S'il vous plait, mesdames et messieurs les élèves de Sciences Po, revenez à la raison,  constatez que vous avez été manipulés, car si vous persistez dans cette voie, vous en perdrez votre crédibilité, votre dignité, votre fierté et par la même, votre raison d'être!

Seuls ceux qui s’informent savent que le loup n’est pas une solution…
photo les moutons enragés : http://lesmoutonsenrages.fr/2014/09/24/vos-infos-news-liens-et-autre-du-jeudi-25-septembre-2014-revue-de-presse/comment-page-1/



ÉPILOGUE : 
Une copie de cet article a été envoyée à chacune des associations ayant pris cet emblème.
Au vue des réponses, je réactive la possibilité pour les anonymes de pouvoir donner leur avis!
Voici les premières réponse des "élites" de notre pays:

le bureau des éleves:"Bonsoir, 
"T'es qui ? Tu veux quoi ? Quel est ton but dans la vie ? 
Merci de ne plus nous importuner avec tes articles abracadabrant et dénués d’intérêt." 
"Nous vous prions d'aller afficher vos considérations idéologiques inintéressante ailleurs, nous sommes une association étudiante pas une organisation militante pour ou contre les loups. Merci."
A notez que la communication avec le Klan du loup passe à merveille et que mes commentaires sont censurés comme il se doit par nos futurs politiques.



samedi 28 novembre 2015

FÉRUS SANS FOI NI LOI

           LE LOUP PAR FÉRUS : CONFÉRENCE

 Les Lundis Verts avec le GNUM : Le loup par Férus le 7 décembre de 18h30 à 20h30 à la Maison des Étudiants de l'Université Montpellier 2. Ouvert à tous.
l'intervenant Hervé Boyac Membre administrateur depuis 20 ans au sein de l’association FERUS qui défend les grands prédateurs, Il milite pour un retour accepté du loup dans notre pays.
__________________________________________________________________________________________________________________________
La population de notre pays acceptera elle le loup à n'importe quel prix ?

Déclaration de l'ensemble des associations de défense des grands prédateurs :
"Le pastoralisme n’est pas forcément synonyme d’entretien du paysage"

 «Écologiquement, la montagne n’a pas besoin de moutons Les éleveurs ont besoin d’alpages, mais l’inverse n’est pas vrai. L’idée que le bétail serait utile pour " entretenir " la montagne renvoie à une image symbolique de celle-ci, mais ne correspond à aucune réalité biologique ou écologique. »

«Dans les Alpes du sud, la richesse floristique est parfois plus grande sur les pistes de skis que dans les pâturages !»
(cela reste a prouver bien que les stations de skis après avoir
fertilisé avec de l'engrais et ensemencé les pistes de skis, les font entretenir par les brebis?ndlr )

« Si nous faisons le choix de ne pas maintenir de pastoralisme dans certains endroits de montagne très reculés et très difficiles, la biodiversité ne s’en portera pas plus mal! » (ces déclarations sont cosignés par férus)

Maintenant voyons ce que disent les WWF, UICN publié par LCIE principaux sponsors des associations de défenses du loup:
 « Nous essayons maintenant de trouver un moyen de coexister avec eux, même si personne ne sait à quoi cette coexistence va ressembler à la fin. »
« Dans les zones ou évolueront les grands prédateurs, sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage,... , afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ dans les zones destinées à l’élevage intensif sa présence sera inappropriée. /…/ renforcement du prélèvement rendant le loup inapte à son installation /…/. » Projet UICN-WWF // LifeCoex

Et maintenant, voyons ce que disent les scientifiques environnementaux
rapport du 09/03/2015 (PNUE) : « le pastoralisme - la production extensive de bétail dans les pâturages - offre d'énormes avantages à l'humanité et devrait être considéré comme un élément majeur de la transition mondiale vers une économie verte »/…./ constate que « le pastoralisme durable dans les écosystèmes de grands pâturages libres / …/  préserve la fertilité des terres et le carbone présent dans sol et contribue à la régulation de l'eau et à la conservation de la biodiversité. Les autres avantages qu'il présente se trouvent sous la forme de produits alimentaires de grande valeur. » Ajoute, « qu'est important, l'autonomisation des éleveurs à travers le partage des connaissances et le respect de leur consentement préalable, libre et éclairé. »
BONNE CONFÉRENCE
Éditer par : Le collectif pour la sauvegarde du pastoralisme dans le haut diois, 26310
Cosignés par : Association Éleveurs et Bergers du Vercors, 38680, Fédération des Acteurs Ruraux, 38850, Association, Encore Éleveurs Demain, 55300, Association des Amis de l'Aigoual,du Bougès et du Lozère,48220, Association Solidarité Pastorale 26460,
Association pour l’Équilibre et le Développement du Massif Vosgien 68610, 

mardi 24 novembre 2015

LOUP, AU DÉBUT ILS NOUS ONT DIT.....

AU DÉBUT ILS NOUS ONT DIT:

"Les loups sont revenus d'Italie", mais le rapport d'autopsie qu'il a fallut attendre de nombreuses années, précise que le 1er loup abattu en 1987 prés de Fontan a été élevé dans un enclos bétonné! Cinq ans plus tard en 1992, un loup était abattu à Aspres-Les-Corps (Hautes-Alpes) alors même que l'on a pas encore annoncé le retour du loup à la frontière ItaloFrançaise!

Dans la foulée, ils ont proclamé, "Le loup est indispensable à la biodiversité", mais si personne ne conteste ce fait dans d'immenses régions désertiques, sans élevages, des pays à faible densité humaine, il sera difficile de convaincre ceux qui après plus d'un siècle d’absence de loups se retrouvent à vivre en France dans les  84 % des surfaces classées en " haute valeur naturelle " qui correspondent à des zones d'élevage en plein air (CNRS, UICN, FAO, INRA....)

Puis il nous informé, "vous verrez le loup s'attaque principalement à la faune sauvage, il y aura bien quelques dégâts mais nous serons à vos coté", mais leur seule préoccupation est de rendre coupable de ne pas savoir  protéger les troupeaux, ceux qui sont victimes de la prédation.

Ensuite ils nous ont dit, "ce sont des chiens qui attaquent les troupeaux", mais dés que les loups sont arrivés, ils nous ont demandé de mettre en place des mesures de protections dont nous n'avions nul besoin avant.

Plus tard ils nous ont affirmé, "les loups ne tuent que ce qu'ils ont besoin pour se nourrir", mais la réalité biologique du canis Lupus est toute autre;  le comportement de chasse inné du loup fait qu'il tue chaque fois que c’est possible, son taux de réussite étant très faible, de l’ordre de 10 à 15%. Lorsqu’il se met en chasse, il en résulte toute une série de comportements jusqu’à la mise à mort.

Un jour ils nous ont conseillés, "mettez des chiens Patous, nous pouvons vous en fournir!", mais avec prés de 3000 chiens en action, dont 2000 dans les alpes, en majorité des Bergers des Pyrénées ayant perdu leur aptitudes contre les loups depuis des décennies, ces patous  se font submerger et se soumettent à la meute si les attaques sont fréquentes.

Ensuite ils ont enchaînés, "le loup a peur de l'homme", mais cette peur qu'il avait du temps de nos ancêtres, il l'a perdu avec son hyper protection et les attaques diurnes, les attaques à proximité immédiate des habitations, les attaques en présence des hommes et de leurs chiens attestent de cette évolution.

D'aventure ils nous suggéré "Prenez exemple sur l'Italie ou l'Espagne là ou la cohabitation se passe bien", mais dés le 1er loup braconné, ils nous ont reproché d'utiliser les méthodes Italiennes ou Espagnoles, les seules qui leur permettent de protéger leurs troupeaux. D'ailleurs les gouvernements de ces 2 pays se sont vu dans l'obligation de créer des brigades cynophiles pour la recherche de boulettes empoisonnées!

De fait ils ont insisté pour" le regroupement des troupeaux sous la surveillance d'un berger", mais ensuite ils nous l'ont reproché sous divers prétexte, dont le risque de surpaturage. Hors la taille de ces troupeaux, assujetti à la disponibilité de la flore disponible, regroupe simplement le même nombre d'animaux précédemment repartis en plusieurs lots!

Ils ont même fait marche arrière, prétextant que "les grand troupeaux étaient devenu plus vulnérable", mais en réalité, les troupeaux de plus de 1200 animaux ont subit en 2013, toutes proportions gardées, seulement 21% des attaques, contre 40% pour les moins de 450!

Plus tard, en 2015,  ils ont affirmé "quel Blabla pour seulement 282 loups et 2100 attaques et plus de 7300 victimes au 31 octobre ", mais le nombre d'attaques et le nombre de départements colonisés n'ont cessés d'augmenter depuis 2011 ou 250 loups étaient déjà responsables de 1620 attaques et plus de 4900 victimes. Alors que l'ensemble des associations relayent en coeur les chiffres en baisse de l'ONCFS, la commission Européenne a un tout autre avis sur la population loup en France: "De façon générale et d'après nos informations, la population de loup en France n'est pas menacée et sa tendance statistique demeure en augmentation."
Ce qui pour eux est du blabla,  devient pour les éleveurs et bergers une terrible contrainte





Aujourd'hui à l'aube de l'année 2016, ils reprochent "aux clôtures en filets électrifiée de ne plus protéger," mais si au début cela a fonctionné, le loup a trouvé la parade, comme il l'a trouvé en présence du berger ou des chiens, ou de toute autre système de protection.


Le constat est qu'ils n’arrêterons jamais d'inventer des prétextes servant leur cause, sans aucune morale ni déontologie,  car la finalité n'a rien à voir avec la protection de la nature, puisque la protection de la nature c'est le maintien du pastoralisme" le pastoralisme est considéré aujourd'hui comme un élément majeur de la transition mondiale vers une économie verte. "
Parmi les recommandations émises dans le rapport du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et de l'Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN),:
"Établir un cadre de développement global pour le pastoralisme durable
Ce cadre devrait renforcer les engagements internationaux, pallier les disparités de développement infranationaux existantes et trouver une solution à la sous-représentation actuelle du pastoralisme dans le discours mondial, tout en le protégeant contre les investissements nuisibles, tels que l'accaparement des terres pour la production de biocarburants."
(ou l'écotourisme prôné par les défenseurs du loup. ndlr)

Chaque calomnie diffusée par les associations, filmée clandestinement ou écrite dans le but de stigmatiser une population qui n'a pas accès au rétablissement de la vérité,  chacune de leurs affirmations est le reflet d'une idéologie aveugle et bornée. L'idéologie des dictatures ne tolérant aucune critique, et utilisant l'amalgame comme moyen de propagande et de communication avec leurs disciples.


LOUP, PROJECTION DE FILMS DOCUMENTAIRES SUR SON RETOUR ET SA RÉINTRODUCTION


dimanche 22 novembre 2015

LOUP, QUAND CHARLIE HEBDO RENIE CE POURQUOI NOUS L'AVONS AIMÉ

Dans le dernier N°  de Charlie Hebdo, quelle ne fut pas notre surprise d'y trouver un article qui résume tout ce que le journal a vocation à dénoncer. Un article de propagande  fait pour stigmatiser et diffamer les ruraux qui sont les seuls à participer à la cohabitation avec le loup.
Car n'en déplaise à ceux qui mettent en avant cette idéologie, ce ne sont, ni Charlie, ni l'aspas, ni aucun des promoteurs du retour des grands carnivores dans les zones de petits élevages respectueuxqui subiront l'ombre d'une contrainte liée à cette cohabitation!

Analyse de la propagande distillée dans cet article de Luce Lapin:  

"C'est en partie grâce à l'action de l'ASPAS que la France a ratifié le traité de Berne en 1996!"

Liste officielle des pays et date de signature pour l'adhésion à la convention de Berne
France : signature 19\09\1979, ratification 26\04\1990, entrée en vigueur 01\08\1990

Étonnant d'ailleurs, ce statut d’espèce hyper protégée dans les zones d'élevage des pays à forte densité humaine, alors que pour l'UICN, le loup est a un statut d'espèce "least concern" (préoccupation mineure) dans le monde, en Europe et en Europe des 25.
Posons-nous la question de savoir qui a intérêt à cette protection dans les zones de pâturage au détriment d'autres espèces bien plus menacées?

"Tant que les troupeaux ne seront pas correctement gardés et nous en avons fait la preuve!"

Non, vous n'avez fait la preuve de rien
Cette vidéo ne parle en aucun cas de la manière dont sont protégés ou non les troupeaux. Elle montre des lots rassemblés derrières des clôtures mobiles électrifiées conformes à la législation concernant les mesures à mettre en place pour la protection des troupeaux.
Cette vidéo ne mentionne pas si les animaux sont rentrés le soir, ne demande pas aux éleveurs concernés pourquoi les chiens sont absents lors du tournage clandestin, ni pour quelle raison ces lots sont parqués, ni à quelle distance de la ferme, ni combien d'attaques les éleveurs en question ont subi, ni si ces éleveurs possèdent le permis de chasse et le droit de tir, ni quelle est leur position sur la prédation, ni s'ils sont éligibles aux aides, etc., etc.
Et surtout, vous évitez de citer les nombreux témoignages de bergers qui sont attaqués de jour en leur présence et en présence des chiens, ce qui prouve que protégés ou non les troupeaux sont à la merci des loups. Cette vidéo à sens unique ne sert qu'à prouver l'idéologie de votre association, je cite :
"Si la cohabitation entre les moutons et les loups n’est pas possible, ce sont les moutons qu’il faut retirer de nos espaces naturels, (les propriétés des éleveurs et bergers, ndlr) et non les animaux sauvages !"


Vous affirmez que "la population de loup est inférieure à 300."

Voici les chiffres officiels sur laquelle se base votre estimation:

Fin 2011 = 250 loups dans 13 départements pour 4913 victimes

Fin 2012 = 250 loups dans 15 départements pour 6021 victimes
2013 = 250 loups dans 22 départements pour 6195 victimes
2014 = 301 loups dans 31 départements pour 8226 victimes
2015 = 282 loups en France avec une augmentation des attaques et des départements colonisés. Au 31 octobre 2015, on constate 50 attaques de plus qu'a la même date en 2014, ce qui explique que tout soit mis en oeuvre pour faire les prélèvements. Car la réalité du terrain nous prouve que ce chiffre est très largement sous-estimé.

"Les éleveurs ne sont pas soumis à mettre en place les dispositifs de protection"

Dans ce cas précis, ces éleveurs ne représentent aucun risque pour le loup puisqu'ils ne peuvent demander ni les tirs de défenses, ni les tirs de prélèvements.


"des centaines de millions d'euros de subventions pour les éleveurs ovins!"

En 2015, les aides à la brebis reposent sur une aide de base de 18 € (montant ajustables en fonction du nombre de brebis déclarées) aux éleveurs détenteurs d’un troupeau composé d’au moins 50 brebis (maintien du niveau actuel) avec un seuil de productivité de 0,4 agneau vendu ; les agnelles de renouvellement ne sont donc pas prises en compte dans ce calcul.


En plus de cette aide de base, l’éleveur pourra percevoir :
2 €/brebis pour les 500 premières brebis par exploitation (avec transparence Gaec) ;
3 €/brebis si sa production est contractualisée ;
6 €/brebis si le taux de productivité de son troupeau est supérieur à 0,8 agneau vendu par brebis pour l’année civile 2014. Cette aide pourra être cependant versée si l’éleveur est certifié au titre d’une démarche qualité (AOP, IGP, ODG, CCP, AB) ou il s’agit d’un nouvel installé (date d’installation retenue entre le 1er janvier 2013 et le 31 janvier 2015).
Ndlr: ce sont surtout ces troupeaux  qui sont victime des loups et qui en appliquant ces mesures de protections incompatibles avec le cahier des charges pour les démarches qualité, risquent de perdre le label.


Ce droit de réponse a été proposé a Charlie Hebdo. Attendons de voir quelle est leur vision de la libre expression!

mieux connaitre l'ASPAS:
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2013/10/campagne-dintoxication-pour-la-defense.html
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2015/07/loup-pour-l-aspas-aucune-morale-aucune.html

L'avis des bergers qui sont eux confrontés à la réalité:
http://mathieuerny.unblog.fr/2015/11/20/navez-vous-pas-honte/

Quand les clôtures seront légions
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2013/02/les-clotures-contre-le-loup.html








LOUP? VIDÉO A SENS UNIQUE, LA RÉPONSE DES BERGERS

N’avez vous pas honte?


C’est ce que dit systématiquement un militant pro prédateur à un éleveur pratiquant le pastoralisme et permettant donc à ses bêtes de se nourrir au pâturage.
Cette année, la mode était aux clôtures. Elles ne sont pas suffisantes pour arrêter les prédateurs et ne permettraient donc pas la « cohabitation ». Effectivement, tout le monde le sait, les clôtures n’ont pas été conçues pour cela.

EXTRAIT DE L'ANALYSE D'UN BERGER DE MÉTIER /



mercredi 18 novembre 2015

LOUP, LES FRASQUES DE FERUS

LOUP, FERUS AU BOUT DU ROULEAU?





LOUP, FERUS AU BOUT DU ROULEAU?

FÉRUS EN PLEINE DÉTRESSE:
" Ce qui devait arriver arriva, un jeune mâle a été braconné dans les Alpes de Haute-Provence (par balle). Son cadavre a été retrouvé le 15 novembre sur la commune de Jausiers. Pourquoi on s’y attendait? A cause du mauvais signal envoyé par l’Etat français. En autorisant une chasse aux loups de grande ampleur dans les départements alpins (déjà 24 loups tués), en allant jusqu’à recruter des emplois jeunes pour venir en aide aux chasseurs, on créé forcément la confusion dans les esprits. Nul doute que certains ont pu penser que tuer un loup n’était finalement pas si illégal que ça. Voire même qu’en tuant un loup, on rendait service à l’Etat."

Après avoir répété par tous les moyens possibles et inimaginables que la cohabitation en Italie devrait être l'exemple à suivre pour les éleveurs et bergers Français, voilà que férus se met dans tous ces états pour un loup braconné chez nous.
 Il faut savoir que en Italie, le braconnage des loups fait partie intégrante de la merveilleuse coexistence entre le loup et le pastoralisme. En effet ce sont des dizaines de loups retrouvés chaque année, mort par balle, ou empoisonnement, très souvent exposés au public afin de faire comprendre à l'opinion la détresse de ceux qui subissent la prédation.

Férus nous aurez t'il menti? Il faut croire que oui, puisque maintenant que certains appliquent la méthode de cohabitation à l'Italienne, Férus entre en transe. 

Devrons nous en arriver au stade des transalpins, eux qui se voient contraint d'agir ainsi pour lutter contre la folie des associations qui en surprotégeant le loup, le condamne irrémédiablement. 

Le nouveau plan de protection du loup en Italie y fait d'ailleurs allusion : "une surveillance et/ou restriction du pâturage en semi-liberté en particuliers dans les alpages, plus de protection pour les troupeaux, de meilleures indemnisations pour les éleveurs et plus homogènes sur l'ensemble du territoire, plus de surveillance et répression de la solution à l’italienne pour limiter les loups (braconnage)..."

Quelle déconvenue pour tous ces évangélistes, rattrapés par leurs mensonges idéologiques, les voilà en pleine crise existentielle. Tous ces fanatiques du tout sauvage sont devenus à leur insu les instruments de la financiarisation de la nature. Ils sont largement subventionnés par  ceux qui lorgnent sur cette finalité qui n'a rien à voir avec la protection de la nature et dont nous avons été les seuls garants en ayant choisit de vivre de et avec cette Nature.

Vous trouverez ici une liste de l'incroyable aveuglement de férus, si souvent imité, jamais égalé:

LOUP, LES FRASQUES DE FERUS