BIENVENUE

Bonjour, bienvenue aux personnes sensées, soucieuses de comprendre ce phénomène de société: "le culte du tout sauvage". Culte qui nous conduit vers une société dans laquelle tout est planifié pour servir des lobbys dont le but est la stérilisation de nos vies par, entre autre, la perte de savoir faire ancestraux et sages, afin d'avoir la main mise sur l'indépendance des peuples.(ouragan)
Les véritables créateurs des parcs nationaux du monde ne sont pas les idéologues et les
évangélistes du mouvement écologiste, mais les peuples indigènes qui ont façonné leurs paysages
grâce à un savoir et une vision emmagasinés à travers d'innombrables générations. (Stephen Corry)


Mes articles sont régulièrement mis a jour, soit par l'actualité les concernant, soit pour en rectifier des erreurs (que vous pouvez me signaler). Ils évolueront donc dans le temps, jusqu'au jour ou une solution pérenne, pour la sauvegarde des ruraux qui vivent de et en accord avec la nature, soit adoptée par nos gouvernements

OUTIL BARRE DE RECHERCHE CI DESSOUS. Entrez un titre, une phrase, un mot et lancer la recherche

Rechercher dans ce blog

mercredi 27 mai 2015

SOLIDARITÉ AVEC LA MEUSE

Résumé de l'audience au sujet du piège pour capturer la bête qui massacre son troupeau:

L'audience s'est déroulée en présence d'une vingtaine d'éleveurs et à durée près de deux heures. 
La présidente a eu à coeur, par ses questions, de se faire une opinion, malgré une certaine lassitude visible lors de la plaidoirie de l'avocat de la défense. Deux témoins ont été auditionnés (DDT et ONCFS).

Le réquisitoire du procureur de la République a porté sur la présence du loup (1500 € (Stéphane) et 1000 € (Frédéric "complice") d'amende requis). La plaidoirie a porté sur la présence de chiens, (si cher aux défenseurs du loup ndlr) et non de loups. (Compte rendu plus complet ultérieurement).

L'affaire a été mise en délibéré. Le verdict sera rendu le 7 juillet prochain.


A noter que l'ASPAS s'était portée partie civile  mais n'était pas représentée à l'audience (1300 € de dommages et intérêts demandés).
Fin du résumé

Position de l'ASPAS face au pastoralisme: 
"L’ASPAS demande le retrait des troupeaux dans les Parcs "
"Si la cohabitation entre les moutons et les loups n’est pas possible, ce sont les moutons qu’il faut retirer de nos espaces naturels, et non les animaux sauvages !" 

A noter que les associations, se sont portés partie civile jusqu'à la cassation contre un berger à qui ont avais certifié qu'il subissait des attaques de chiens, voire même de ses chiens, et qui a tué ce chien qui s'est avéré être un loup!


Des gens normaux se seraient excusé auprès de ce berger de l'avoir induit en erreur!

Pourquoi jusqu'à la cassation? Parce que détruire les éleveurs et bergers et toucher le maximum de fric est une des faces cachées du loup pour mettre la main sur les territoires. En Afrique et dans les pays ou la population n'a pas de titre de propriété, la solution est plus radicale. 
Les mouvements environnementaux sont responsable de la délocalisation de plus de 20 millions de personnes!
Des autochtones qui vivent pourtant dans les 80% des zones riches en biodiversité de la planète qui sont les territoires de communautés indigènes qui, depuis des millénaires, ont trouvé des moyens ingénieux de subvenir à leurs besoins tout en maintenant l’équilibre écologique de leur environnement.
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2015/02/uicn-wwf-quand-la-nature-nest-quun.html
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2014/10/world-wide-fund-la-face-cachee-du-fond.html

A LIRE SUR LE SUJET/PIÈGES  POUR LA PROTECTION DU TROUPEAU
http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2015/05/loup-ou-pas.html
http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2015/05/bar-le-duc-solidarite-pastorale-et-la.html
http://federationdesacteursruraux.blogspot.fr/2015/05/piege-loup-soutien-lelevage-dans-la.html
http://estivesdespyrenees.blogspot.fr/2015/05/piege-loup-soutien-lelevage-dans-la.html




mardi 26 mai 2015

LOUP, DÉCIDÉMENT FERUS NOUS LES FERA TOUTES

Aujourd’hui, FERUS souhaite sensibiliser un public plus large et lance une nouvelle action d’éco-bénévolat : Parole de Loup.
Parole de loup, programme d’information et de sensibilisation, vise à délivrer une information approfondie sur l’animal, à expliquer le choix de sa protection/.../L’objectif est de rappeler que sa cohabitation avec l’homme est possible.
"dans les zones ou évolue le loup, il faut de fortes restrictions à l'élevage pour que le pastoralisme ne gène pas les grands prédateurs" WWF, LCIE, UICN. Extrait de :   http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2015/02/loup-la-face-cachee-des-predateurs-tome.html
Le plus intéressant c'est que cette formation va se faire dans le massif des Monges (Alpes-de-Haute-Provence) et périphérie,  sur le territoire d'une ancienne militante de férus qui est passée de l'abstrait au concret:
"Quand  Caroline  arrive  dans  le hameau d’Esparron la Bâtie, au cœur du massif des Monges, à 1 200 m, dans les Alpes de Haute- Provence, c’est l’été. Elle a 20 ans.Cette étudiante en biologie à Bordeaux a décidé de passer quelques temps sur les estives de la famille Ailhaud au titre d’éco volontaire du Groupe Loup France (aujourd’hui  FERUS). La problématique du loup l’intéresse ; elle veut comprendre et se rend donc sur le terrain avec la foi du charbonnier.
Dix ans, ont passé. Foin des utopies, des envolées pour une nature ensauvagée. « La vie ici est un enfer » lance t-elle, l’œil noir.
« Je n’ai plus de vie de famille, nous sommes épuisés et je tremble chaque jour pour mes deux enfants que je ne peux tout de même empêcher de sortir de la maison. Financièrement, c’est la catastrophe. Mon espoir de m’installer à mon tour est parti en fumée. Pire : je songe sérieusement à partir ». Ils subissent deux à trois attaques par semaine. Les loups ne sont plus des fantômes, ce territoire leur appartient et ils en sont les maîtres."






 l'agneau ci dessous est celui qui a été élevé par la fille de Caroline


la suite du témoignage de Caroline:  TÉMOIGNAGE: passage de l'abstrait vers le concret

Reste à savoir comment Ferus s'y prend pour s'accaparer du mental de ses militants et les rendre totalement inaptes au raisonnements les plus simplistes?
En effet, comment peut on gober une propagande aussi lénifiante, qui n'est autre qu'un ramassis de mensonges et de contre vérité!


La réalité est celle qui a été écrite par les défenseurs du tout sauvage, WWF, UICN, Large Carnivore Institution of Europe et qui est connue par l'ensemble des associations: "Dans les zones ou évoluent les grands carnivore(définies par les dirigeants sans aucune concertation avec la population concernée ndlr), sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ »

La réalité est que férus et bien d'autres savaient bien avant 1992 que c'étaient des loups et non des chiens qui attaquaient les troupeaux dans le Mercantour!

La réalité c'est qu'ils ont préféré cacher ce "retour" quitte a favoriser l’adaptation du loup pour la chasse aux brebis en maintenant que c'étaient des chiens!

Tout le reste n'est que BLA bla destiné à accentuer la fracture sociale "super héros défenseurs de la nature" contre "acteurs ruraux qui sont les seuls à avoir conservé leur patrimoine nature"


PENDANT CE TEMPS: La propriété industrielle menace le droit à l’alimentation

Frédéric PRAT, mai 2015
Lien permanent | |Selon un rapport récent de plusieurs ONG [1], la généralisation au monde entier du système de protection des variétés végétales dans le cadre de l’UPOV (Union pour la protection des obtentions végétales), dans sa version la plus récente (de 1991), génèrerait une insécurité alimentaire. 



CAP LOUP NE MANQUE PAS D'AIR

CAP LOUP rappellent à l'ordre les maires délinquants
Malgré la reconnaissance de l’illégalité d’un arrêté municipal qui autorise le tir des loups pour tout citoyen, d’autres maires disent vouloir prendre en toute connaissance de cause des arrêtés similaires, tout aussi dangereux et insensés qu’illégaux. Les associations de CAP Loup engagent d’ores et déjà les actions juridiques pour faire annuler ces arrêtés, en appellent au préfet coordinateur du Plan national loup, et mettent en garde les élus qui seraient tentés par cette forme de délinquance.


Le Groupe Loup Suisse met à prix tout indice de la population permettant de trouver le braconnier qui a abattu le jeune loup près de Tamins, aux Grisons. "Les indices utiles adressés au GLS, qui pourront servir à l'arrestation du braconnier, seront récompensés, écrit l'organisation. Cette dernière transmettra (si bon lui semble ndlr) chaque élément à l'autorité grisonne d'enquête sans en publier le contenu. 

Le GLS pourra tenir à jour la liste des délateurs sans la divulguer au public, ni aux autorités. Les milices d'antan resurgissent....

Comme au bon vieux temps ou les résistants étaient des délinquants terroristes!    A lire : 

LOUP, SOUTIENT AUX ELUS QUI ASSUMENT

LOUP, QUAND LA PRESSION VA DEVENIR 






Dans le même ordre d'idée, le Klan du loup, dont voici une photo capturée sur leur site Web, soutient bien évidemment les démarches des associations de défense du loup, je cite: 
"Nous pouvons nous poser légitimement la question de savoir si l'édile est toujours en capacité à exercer son mandat. A moins qu'il n'ait été indirectement encouragé par les propos exterminationnistes de SégolHaine Royal et d'Estrosi..."






A LIRE UN ARTICLE TRES COMPLET SUR LE SUJET DE CET ARRÊTÉ ET DE LA HAINE DES ÉCOLOGISTES ENVERS LES RÉSISTANTS RURAUX  



LOUP, SOUTIENT AUX ELUS QUI ASSUMENT

ET CONDAMNATION DES ELUS QUI JOUENT LE JEU DE LA POLITIQUE DU NI OUI,
 NI NON

Dans un communiqué de presse daté de lundi soir,
 Christophe Castaner attaque point par point les arguments de Christian Hubaud, le maire de Pelleautier qui a pris un arrêté municipal autorisant "quiconque peut se servir d'une arme, à tirer sur le loup" sur le territoire de sa commune.
 Le problème pour le président du GNL c’est que Pelleautier fait des petits avec d’autres communes prenant la même position : Les Orres, Saint-Sauveur, Prunières dans les Hautes-Alpes, Barratiers, et bientôt combien d'autres?
 A ces communes, vient se greffer le soutien de la sénatrice Patricia Mohret Richaud (UMP). Nous voyons là se dessiner une bataille politicienne où la logique de défense des éleveurs est contre carrée par la logique d’opposition du député PS.

Si les arrêtés pris sont bien illégaux, il n’en demeure pas moins qu’ils sont la manifestation d’un mal-être général qui n’a que trop duré… plus de 20 ans et en progression constante.
 Néanmoins, Christophe Castaner, prône la régulation du loup et estime que l’attitude de Christian Hubaud est "inutile".
http://www.pyrenees-pireneus.com/Faune/Loups/France/Prelevements-Defense-Protection/2015-Tirs/Pelleautier-Hautes-Alpes/2015-05-25-Colere-Christophe-Castaner-President-GNL-Groupe-National-Loup-Tirs-loups-Pelleautier.html
Il estime que le maire de Pelleautier "préfère faire du bruit pour faire parler de soi, plutôt que d'agir". C’est un point de vu.

Mais que dire de ce même Christophe Castaner,  je le cite :
" Les éleveurs disent ce n'est pas à nous de tuer les loups, mais c'est pas au gendarmes non plus, c'est pas à l'armée, c'est pas à l'état...c'est donc la responsabilité de l’éleveur de défendre son troupeau"
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/05/le-berger-et-les-armes.html

"Castaner excelle dans la mission dont il en a la charge: permettre au loup son expansion, faire passer la pilule auprès des éleveurs et du grand public, tout en souplesse sans heurts."...
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2014/05/loup-le-toupet-du-president-castaner.html
... et proposer des aides à la reconversion ..

samedi 23 mai 2015

RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN

samedi 23 mai 2015

Piège à loup / soutien à l’élevage dans la Meuse

Deux éleveurs de la Meuse sont poursuivis en justice pour avoir eu l’audace de faire un piège pour capturer ou photographier l’animal qui venait décimer leurs troupeaux de brebis (infos reprises dans la presse). Il pouvait s’agir d’un loup ou d’un chien. 
Poursuivi en justice pour avoir eu l’intention et détenir un piège réservé aux piégeurs patentés, ces éleveurs passeront en justice le 26 mai prochain à Bar-le-Duc.
Un rassemblement de soutien à l’élevage mis à mal par des prédateurs officiellement inconnus est organisé mardi 26 mai à 9h Place Saint Pierre à Bar-le-Duc. Eleveurs, agriculteurs, sympathisants, élus… sont invités à se joindre à ce rassemblement pacifique.
Merci de rediffuser ce message

A lire également

vendredi 22 mai 2015

LE GROUPE LOUP SUISSE REJOINT CAP LOUP

AU MOINS ON VA SAVOIR A QUOI S'EN TENIR/
Le Groupe Loup Suisse met à prix tout indice de la population permettant de trouver le braconnier qui a abattu le jeune loup près de Tamins, aux Grisons.

Comme au bon vieux temps!

lire l'article en entier


Dans la droite ligne avec: Autorisation de tirer le loup à Pelleautier: 800 lettres d'insultes et de menaces envoyées à Christian Hubaud - See more at:
 http://www.dici.fr/actu/2015/05/22/autorisation-de-tirer-le-loup-pelleautier-800-lettres-dinsultes-et-de-menaces-envoyees-christian-598522#sthash.OiRSbkt9.dpuf

Le plus drôle c'est ce que disent les défenseurs du loup : "«Le loup suscite la haine, écrit Geneviève Carbone, ethnologue. Cette haine rejaillit sur ceux qui l’étudient. "
La perte de libre arbitre une fois de plus exprimée par ceux qui ne peuvent plus raisonner:
"quelle est la différence entre un extrémiste qui défend ses idées parce "qu'il culpabilise de s'apercevoir qu'il ignore sa condition de vie dans son rapport réel avec les choses qui la fondent et qui ne s'aperçoit pas qu'en somme il n'existe pas", et un extrémiste qui défend "sa vie en contact étroit avec la nature et pour qui il n'est pas loisible de se contredire et de la contredire, car il en mourrait"!
Gavino Leda. Padre padrone 

Geneviève Carbone, l'ethnologue qui en janvier affirme aux gendarmes que les loups de Castèrino sont des chiens et en juin présente des diapositives des loups de Castérino pour la formation des gardes de l'ONCFS.
Avouez qu'il y a de quoi avoir la haine!
ICI Un article qui vaut le détour sur les manipulations de ces pauvres gens qui étudient le loup 

LOUP, LA FNE GRAND PRÉDATEUR DU ¨PASTORALISME

La FNE refuse de continuer à  siéger au Groupement National Loup


jeudi 21 mai 2015

LOUP, QUAND LA PRESSION VA DEVENIR INSOUTENABLE

Article écrit en solidarité envers Christian Hubaud, maire de Pelleautier, qui à ce jour a reçu plus de 120 lettres d'injures et des menaces physiques, suite à l’arrêté autorisant des tirs pour la protection des troupeaux sur sa commune


mardi 19 mai 2015

PASTORALISME, CHAMBRE D'AGRICULTURE DE LA DRÔME ET TRAHISON

Dans un communiqué de presse accordé au journal "l'agriculture drômoise", la chambre d'agriculture de la Drôme, vante les mérites de l'agriculture traditionnelle de notre département, je cite:

 "l'évolution de la biodiversité drômoise est étroitement liée à l'évolution historique des paysages agricoles et des pratiques qu'ils sous-tendent, conférant à l'agriculture et à tous ses acteurs un rôle majeur à jouer dans la sauvegarde du patrimoine naturel
Sa volonté est également de favoriser la prise en compte de la biodiversité dans les exploitations. Ceci afin de mieux connaitre l'impact des pratiques agricoles et de préserver sur les exploitations les espèces et les habitats favorables à la biodiversité"

Jusqu'ici rien de bien nouveau, du moins en ce qui concerne l'activité pastorale traditionnelle, reconnue par l'ensemble des organismes mondiaux, européens et nationaux comme vecteur incontournable de la richesse de la biodiversité:

 En France, 84 % des surfaces classées en " haute valeur naturelle " correspondent à des zones d'élevage en plein air ...CNRS

Là ou ça se gâte, c'est dans la collaboration avec la LPO, je cite:

"Dans l'objectif d'une meilleure prise   en compte de la biodiversité/.../ la chambre d'agriculture et la LPO de la drome ont signée une convention cadre/...../ ce partenariat traduit l'objectif commun de consolider un agriculture   performante, tant du point de vue économique qu’environnemental/.../la convention sur la diversité biologique prévoyant que les zones consacrées a l'agriculture/..../ soient gérées de manière durable afin d’assurer la conservation de la diversité biologique/..."

Comme tout le monde le sait, la LPO est à des millions d'années lumières de ce que disent les instances mondiales, européennes et nationale à propos du pastoralisme. Un sujet qui  intéresse particulièrement les acteurs ruraux Drômois.

Quelques extraits de ce que divulgue la LPO en accord avec l'ensemble des associations environnementales à propos du pastoralisme?
Je cite ("en gras et en italique")  quelques unes des affirmations qu'elle a cosignées:

"Le pastoralisme n’est pas forcément synonyme d’entretien du paysage"
On ne peut être plus clair, et pourtant, au cas ou le public n'aurait pas très bien compris l'inutilité du pastoralisme,  selon la LPO,  force ont ils de rajouter, je cite:
"Écologiquement, la montagne n’a pas besoin de moutons Les éleveurs ont besoin d’alpages, mais l’inverse n’est pas vrai. L’idée que le bétail serait utile pour " entretenir " la montagne renvoie à une image symbolique de celle-ci, mais ne correspond à aucune réalité biologique ou écologique."
A ce stade, le lecteur est prié de se référer à ce que disent les instances  mondiales, européennes et nationale, pour comprendre que non, il ne rêve pas!

"Dans les Alpes du sud, la richesse floristique est parfois plus grande sur les pistes de skis que dans les pâturages !"
Evidemmentpuisque les stations de ski, après avoir ensemencées et fertilisées avec de l'engrais les pistes, sont les plus grandes demandeuses de brebis tondeuses, pour les entretenir, éviter les avalanches et favoriser la flore si caractéristique qui découle de millénaires de mise en alpage!




"Si nous faisons le choix de ne pas maintenir de pastoralisme dans certains endroits de montagne très reculés et très difficiles, la biodiversité ne s’en portera pas plus mal"
Nous y voilà, la LPO avec ses acolytes, ont trouvé la solution qui va faire le bonheur des financiers grands amateurs de nature sauvage. 

Ils se prennent à rêver d’être au pouvoir: 
SI NOUS faisons le choix...".
(maintenant avec la complicité de la chambre  d'agriculture de la Drôme??)    de ne pas maintenir le pastoralisme dans les régions ou s'épanouissent des femmes,  des hommes et des enfants qui pratiquent une agriculture familiale, dans le respect, en proposant des produits de qualité, dans la durabilité et la proximité.



Des hommes des femmes et des enfants qui se sont remis en questions au fur et à mesure du développement de nos sociétés, tout en restant particulièrement attachés à ne pas commettre les exactions qui aujourd'hui culpabilisent la plupart des écologistes.
 Une culpabilité entretenue par des inconscients qui sont prêt à sacrifier et à faire sacrifier   ces femmes, ces hommes et ces enfants, derniers représentant  d'un mode de vie respectueux de la nature!


Comme toujours, la véritable question est de savoir dans quel but cet engouement pour la sauvegarde de la biodiversité, doit être la disparition de ceux qui sont les seuls à avoir su conserver le patrimoine Nature? 
Pourquoi les "défenseurs de la nature" s'acharnent t'ils à protéger les territoires que nous avons conservés pratiquement intacts plutôt que de s'occuper de ceux qui auraient véritablement besoins de soins? 
Voici un élément de réponse: la face cachée des prédateurs

Peut on supposer que les lobbys financiers  soient à ce point généreux pour arriver à corrompre des organismes dédiés à l’agriculture, dont le devoir est de faire en sorte de conforter la préservation des populations qui ont œuvré   pour le maintient de cette biodiversité, et non de s'acoquiner avec des associations dont la finalité est, sous prétexte de biodiversité, la main mise sur les territoires que nous avons préservés?

Difficile de comprendre comment la chambre d'agriculture de la Drôme, représentant l’activité agricole, les divers groupements professionnels agricoles et les propriétaires forestiers ait pu laisser à son vice président la responsabilité d'une telle alliance.

La finalité sera sans aucun doute le sacrifice de la minorité qui impacte le moins la nature, en échange de libertés pour l'agriculture industrielle. Le tout porté à bout de bras par des militants écologistes qui vivent sur une autre planète!

Mieux comprendre les enjeu du tout sauvage:

LOUP, LA FACE CACHÉE DES DÉFENSEURS DE LA NATURE


Collectif "Pour la sauvegarde du pastoralisme"

On en parle : LPO - Chambre d'agriculture de la Drôme : Partenariat, complicité ou trahison ?

dimanche 17 mai 2015

LOUP, E.E.L.V. NE MANQUE PAS D'AIR

Loup : Europe Ecologie-Les Verts dénonce la « récupération éhontée » d’Estrosi et de ses alliés


A PROPOS DE RECUPERATION ÉHONTÉE!
Voici la  photo de campagne de E.E.L.V. dans le grand EST pour les européenne! 

                         Notre avenir, notre biodiversité, notre Europe

Cette image est censée représenter l'importance de la sauvegarde de la faune sauvage en Europe.

choisir une image émotionnelle, qui n'a rien à voir avec la réalité,  à des fins idéologiques, nous montre l'ampleur de la perte de libre arbitre des écologistes et leur mépris envers la population à laquelle s'adresse le message!



samedi 16 mai 2015

PÉTITION POUR QUE VIVE LE PASTORALISME

Le collectif anti-loup de haute montagne envoie 3000 signatures à Ségolène Royal


LA PÉTITION CONTINUE SUR INTERNET

Vivre sans le loup sur notre territoire pastoral

  
VIVRE SANS LE LOUP SUR NOTRE TERRITOIRE PASTORAL C'EST LA SOLIDARITE D'UNE AGRICULTURE DURABLE ET VOLONTAIRE

  
Dans le monde du pastoralisme, nous ne devrions pas avoir à discuter du LOUP , et pourtant actuellement « le grand mangeur de moutons » tient le haut du pavé de l'actualité dans les médias.

  D'un côté « les pro-loups » bien souvent ignorants du monde agricole et de l'autre côté les agriculteurs qui défendent leurs bêtes,leur savoir-faire ancestral, leur travail quotidien, une vraie passion du métier...

 Aujourd'hui, dans les alpages, l'activité pastorale a un rôle capital pour le maintien des grands paysages et des espaces ouverts.

 La pérennité du pastoralisme de montagne dans le monde agricole est cruciale sur le territoire :
   
  • Pour éviter les avalanches, le ravinement en montagne, le glissement des terrains.
  • Pour permettre aux éleveurs de maintenir durant 4 mois une ressource en herbe des alpages qui ne pourrait pas être compensée sur les exploitations par manque de surface.
  • Pour maintenir une culture rurale, modérée, très importante sur le plan historique pour les générations futures.
  • Pour pérenniser l'activité pastorale qui a des effets très positifs sur la biodiversité du territoire.
  
Pourquoi le LOUP remet en cause cet équilibre et toute une économie vitale pour nos vallées ?
  
Chaque année trop de brebis périssent sous les crocs du canidé. Au-delà de celles qui subissent la maltraitance du prédateur, il est impératif de prendre en compte le traumatisme subi par le reste du troupeau : en effet on constate durant l'année des avortements, et le développement de maladies dues au stress.
  
Malgré la marge de progression des mesures de protection mises en place depuis quelques années (présence de bergers, d'aide-bergers, de chiens de protection, d'installation de cabanes d'alpage), le loup continue de plus en plus le carnage, laissant les éleveurs désemparés, sacrifiés, avec un sentiment d'abandon, seuls face au loup qui gagne chaque jour du terrain.
  
PASTORALISME ET LOUP SONT INCOMPATIBLES.
  
Si le loup devait être choisi au détriment de l'activité agricole il s'ensuivrait de graves conséquences :
  
  • Remise en cause des foires agricoles.
  • Disparition d'une économie entraînant le chômage des éleveurs.
  • Manque d'approvisionnement de viande de montagne pour les bouchers locaux, les obligeant à se tourner vers un produit d'importation.
  
Quelques chiffres : attaques de loups dans les Hautes-Alpes au 16/09/2014 : plus de 500 victimes.

En 2011, le montant des indemnisations s'élève au total à 1 540 000 euros sur 14 départements (en 2014 le budget loup en France dépassera les 20 millions d'euros).
  
TOUTES LES PERSONNES CONSCIENTES DE LA GRAVE PROBLEMATIQUE DU LOUP SONT INVITEES A SIGNER LA PETITION SUIVANTE.

jeudi 14 mai 2015

LOUP, COMMENT GAGNER DU TEMPS!

Une séance de présentation  du projet Canovis (interactions entre les chiens de protection et le loup) se déroulera le jeudi 4 juin 2015 de 14 h00 à 17h00 à la DDT des Alpes-de-Haute-Provence - Digne-les-Bains - (salle Bléone) à l'attention des éleveurs du département.

Le tout sous la houlette de Landry, (institut pour la promotion et la recherche sur les animaux de protection)

MERCI A TOUS LES INTERVENANTS ET AUX ÉLEVEURS ET BERGERS QUI DÉSIRENT ASSISTER A CETTE PROMOTION "GUÉRIR LE MAL PAR LE MAL" DE BIEN VOULOIR LIRE CET ARTICLE ET LES ARTICLES EN LIENS DIRECT DANS CETTE PAGE:


Ce qu'il faut savoir sur le personnage, dont le but est la sauvegarde du loup au détriment du pastoralisme, et au passage, se faire un salaire sur le dos des éleveurs en détresse!
QUE Landry ait besoin de la caution des éleveurs pour demander des subventions cela va de soi, mais que la DDT ose faire du business en faisant valoir ce qui ne marche pas depuis 10 ans, les éleveurs sont en droit de se poser la question: POURQUOI???

séduction?, commerce?, études scientifiques?, opportunités?, idéologie?

"Les résultats obtenus devraient permettre de définir des indicateurs afin d’améliorer la sélection, l’éducation, l’utilisation et le suivi des chiens de protection ; de déterminer les facteurs externes qui peuvent favoriser ou pénaliser le travail des chiens et ainsi obtenir des éléments concrets afin d’ajuster au mieux la stratégie de protection des troupeaux. "

A en croire M. Landry, les résultats sont inespérés:
 dans une émission de fr3, le spécialiste de la promotion des chiens de protection, Landry, interroge un éleveur allemand: " un éleveur ovin allemand qui vit avec 7 meutes de loups (plus de 50 loups) autour de chez lui...et depuis qu'il a découvert les patous il y a quelques années, il n'a plus d'attaque et pourrait même laisser ses brebis sans clôtures !!!! c'est a partir de 26mn 30:
  https://docs.google.com/file/d/0B_GXgfgBRGqpSlVZM0FITzFNRkk/edit

le plus invraisemblable étant que les défenseurs du loup nous opposent ce mensonge comme un exemple à suivre... 

"Cette réunion, particulièrement attractive par le contenu des images récoltées et les échanges entre les éleveurs, les techniciens, pourra permettre de mieux comprendre le comportement du chien de protection et du loup afin d'adapter et d'optimiser les schémas de protection mis en œuvre depuis plus de 10 ans."
A des millions d'années lumière de la vérité, si un éleveur arrive à le croire:" EN QUETE DE LOUP : Il s'agit du reportage avec Jean-Marc Landry et l'éleveur allemand qui avec des chiens Patou apporté par Landry n'a plus aucun problème de prédation depuis 7 ans, alors qu'il y a environ 7 meutes de  loups soit 70 loups, qui rodent aux alentours.." Il y a un mot, ou une expression pour désigner cela! 
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.com/2015/02/loup-allemagne-et-cohabitation.html

Plus sérieusement: 
Document construit à partir des données fournies par les services de l’Etat : 
- la Direction Départementale des Territoires de la Drôme (DDT 26),
- la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement Rhône-Alpes - (DREAL RA) 
- l’Office National de la Chasse et de la faune Sauvage (ONCFS).
"Les attaques se produisent de jour comme de nuit depuis trois-quatre ans. La proportion d’attaques en pleine journée ne cesse de croître. Des attaques qui se produisent malgré la présence de bergers et de chiens de protection."
"Malgré des montants alloués à la protection des troupeaux, il est indéniable de constater que le
nombre d’attaques augmente chaque année, même si l’on peut imaginer que les pertes d’animaux seraient encore pire sans les mesures de protection."


Pour les éleveurs et bergers qui ont été confrontés au loup et qui se sont penchés sur le problème des chiens de protections, la pilule est dure à avaler. En effet dix ans après la mise en place de CPT (chiens de protection),  les loups tuent les patous, ces même patous, qui mordent les touristes car les spécialistes, comme Landry n'ont pas su trouver une méthode de dressage efficace contre le loup et sans danger pour les randonneurs, précisant que le chien ne doit pas être trop sociabilisé à l'homme afin d'être (soit-disant) plus efficaces face aux prédateurs. Le résultat est : toujours plus de patous pour toujours plus de prédations. Or de nombreux bergers  possèdent des chiens sociabilisés par nécessité, les chiens trop agressifs les conduisant le plus souvent vers les tribunaux. (pour rappel le propriétaire du chien est seul responsable face à la loi). Peu agressifs, ces chiens ne sont pas très efficaces pour se mesurer aux loups.

Et maintenant? Mea-culpa, il demande des financements pour montrer "scientifiquement" qu'il s'est trompé, afin de tester et sélectionner les chiens de protection (il faisait partie de l'équipe avec la FNO et Diény au départ) pour faire tourner une SARL. pour la promotion des chiens de protection (IPRA sarl, société de J.M. Landry, fondée en 1997)

On peut se tromper, mais il se pourrait que l'expérience  montre que le patou n'est pas efficace, ce que les bergers confrontés aux attaques depuis plus de 20 ans, ont déjà validé, c'est bien connu, le patou ne fait pastout! De nombreux Bergers ont adopté les Matin espagnol, estrella, cane corso, (espagne portugal) maremme abruzze, matin de naple (italie), berger du caucase, komodor (pays de l'est/russie), kangal (turquie), dogue du tibet (himalaya) etc..qui encore une fois ne feront pas tout, si ce n'est diminuer le nombre de victimes par attaques.
Landry préconise fortement comme si il en était le parrain,  sinon l'inventeur (selon Fèrus),  le "systèmeFladry" , (des flyers bandes de plastiques rubalites, suspendues au fils des parcs) alors que ce système était utilisé au moyen age (avec des lambeaux suspendus) pour rabattre les loups poursuivis par les louvetiers vers les pièges de captures!
« Le loup ne passe jamais sous le fladry, on ne sait pas pourquoi, mais apparemment le système fonctionne » (sic JM LANDRY, même références ATEN, p 20)"  

Une différence tactique de taille utilisée entre un loup poursuivis et stressé et un loup affamé qui cherche la faille du système, et qui la trouvera, comme le précisent les éleveurs des USA qui ont utilisé le système sur des bovins: "efficacité de quelques heures a quelques jours, voire 2 mois"

Les conclusions de l'utilisation des fladry :
Phase 1 le loup n'ose pas franchir le fil
Phase 2 le loup s'adapte et finit par franchir le fil
Phase 3 le loup va et vient sous les fils entre les bandes

Toujours dans la musette de Landry:
Et que dire du monitoring**, toujours en pleine page sur la France Agricole, qu'il faut placer sur la brebis, après l'avoir rasée pour que les électrodes soit efficaces!!!
Un monitoring plus un collier censé larguer un gaz répulsif sur un prédateur,  affamé, en train d' attaquer, bourré d'adrénaline, en pleine frénésie!!!! Les éleveurs contactés se sont mis à pleurer, je vous laisse savoir de quoi (de rire, de rage, de désespoir....)


En fait on a l'impression que Landry essaie frénétiquement de trouver une solution financière à la relance de son commerce basé sur la détresse des éleveurs et bergers.

Le plus dur à avaler, c'est que des pseudos scientifiques opportunistes et versatiles,  puissent avoir autant de poids dans notre administration (DDT, DREAL...) et chez nos représentants syndicaux. 

Dans de nombreux départements les éleveurs et bergers ont boycotté cette mascarade qui consiste à gagner du temps sur la finalité:
Dans les zones qui accueillent le prédateur, (définies par les dirigeants sans aucune concertation avec la population concernée ndlr), sont inclus les secteurs où doivent être établies de fortes restrictions à l’élevage, en accord avec les réalités locales, afin que l’élevage ne perturbe pas les carnivores. /…/ »
extraits de la face cachée des prédateurs

Pour ceux qui veulent approfondir le sujet: Jean-Marc Landry

Dernière nouvelle, les affaires de Landry s’envolent aussi vite que les vôtres se dégradent:
après le 26,  le 04, voici le 05:
La Maison du Berger vous propose deux formations au tarif de 10 euros pour la journée et sur inscription préalable obligatoire. Formation sur la relation troupeaux/ chiens / loups par Jean Marc Landry, éthologue le  vendredi 5 juin de 9 a 18 heures a la Maison du Berger.
 Venez nombreux car la société de M. Landry a besoin de subventions dont vous serez la caution!